AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arslane Nahia [Fiche validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arslane Nahia

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Arslane Nahia [Fiche validée]   Dim 9 Jan - 5:58


Arslane Nahia


Identité
    Nom : Nahia
    Prénom : Arslane
    Âge : 25 ans
    Taille : 1m90
    Origine : Inconnue
    Emploi : Prostitué
    Votre Appartement : Ce qu’il pourra trouver ou plutôt ce que l’on voudras bien lui donner

    Préférences : il aime être tranquille, les arts en général, imaginer des formes aux nuages…les sucreries, la science fiction

    Désintérêts : Les imbéciles, les individus qui croit tout savoir sur tout , débitent des vérités toutes faites et qui en fait ne savent rien.


Description physiqueLa tête haute, le corps mince, les hanches étroites, les jambes longues et puissantes... tout accuse une vitalité extraordinaire. Lorsqu’il marche ,on dirait qu’il est toujours prêt à bondir, un mélange de félin et de serpent. Ses gestes sont lents et précis, et dénotent une volonté et une assurance sans bornes. Sa peau couleur bronze, sa mâchoire carrée , ses larges épaules, lui donnent une beauté sauvage. Un regard jaune brillant et acéré scrute le monde avec curiosité et malice.
La plus part du temps Arslane est vêtu simplement d’un jean (le plus souvent de son jean favoris aux trous judicieusement placés)
Il aime changer de coiffure, il lui arrive d’avoir les cheveux court, en brosse ou long. Parfois blond platine , et parfois noir corbeaux il est difficile de savoir quelle est sa véritable couleur de cheveux, quand il peut se le permettre sinon sa véritable couleur est brune.
IL possède un tatouage aux motifs étranges parfois sinueux de courbes et parfois tout en griffes et pointe, qui lui courre sur son épaule descends sur son bras et s’arrête pour reprendre sur son aine.

Description psychologiqueC’est un jeune homme au tempérament plutôt agréable, calme et posé.
Il avance dans la vie en essayant de ne pas se laisser démonter par les événements qu’il prends toujours comme ils viennent. Il à longtemps vécue son attirance pour les hommes dans l’ombre ne se laissant aller à l’impossible que dans ses rêves. IL à été élevé dans les respects des autres et le sien tant qu’il suivait celui des règles de la maison. Et comme beaucoup l’hommes, il se devait d’être fidele à l’image de l’homme . IL n’était donc pas question qu’il soit homosexuel. Comme si être gay l’empêchait d’etre fort et viril…C’est ainsi qu’il appris à être un jeune homme discret et discipliné.
Il est précautionneux voire minutieux dans tout ce qu’il fait.
Il aime la fête et tout ce qu’elle peut permettre d’extérioriser et d’exprimer, qui ne peut l’etre à d’autres moments. Il ne boit que rarement mais cela lui est déjà arrivé malgré tout
Il apprécie de se sentir beau et séduisant, et fait ce qu’il faut pour l’être, sport, vêtements…Le seul moment où il apprécie franchement la confrontation avec les autres c’est le sport et les arts martiaux en particulier. Parce qu’ils sont un mélange de forces d’adresse de grâce et de dextérité.

HistoireArslane est le dernier d’une fratrie de 2 garçons et deux filles. Aucun des deux groupes ne vit arriver l’arrivée de ce dernier frère d’un bon œil. Les filles parce que l’équilibre allait être rompu et qu’elle passaient en infériorité numérique et les garçons parce qu’il allait falloir partager avec ce nouveau venu. C’était un petit garçon assez sage et obéissant, qui aimait des qu’il lui en était offert la possibilité de courir partout, toucher les choses, bref de laisser libre court aux joie de la découverte. D’une nature curieuse il eut comme tout les enfants des expériences heureuses et d’autres moins…
C’est un petit garçon assez solitaire, il ne s’entend pas vraiment avec ses sœur et frères ainés qui lui sont assez éloignés en âges et qui sont donc déjà « en clan ».

Assez vite il s’intéressa aux étoiles, il pouvait passer du temps à les regarder, les observer , les dessiner et etre curieux de leur configuration et de leur nom. Avec le temps il appris à les reconnaitre , leur noms , leur formations et tout le pourquoi du comment a leur sujet. A l’école il était un élève
brillant et travailleur. Son bol d’air si l’on peut dire, ce sont les cours d’art martiaux que lui à offert sa grand-mère, sous prétexte que ça l‘endurcissait et le socialisait en même temps. Il fallait le sortir un peu de ses livres ce petit.
Bien sur les premiers émoi naquirent aussi tous tourné vers les garçons, ce qui ne fit qu‘accroitre la confusion et les questions qu‘un garçons peut se poser à cette période de son histoire… IL n’osa en parler à personne si ce n’est à la seule personne qui le voyait vraiment. La vieille dame avait l’esprit plus ouvert et plus vif que le reste de sa famille et c’est elle la première qui remarqua son penchant pour les hommes , même presque avant lui… Elle lui servit de servit de confidente et de soutient pendant longtemps. Il ne fut pas facile pour lui de vivre ainsi ses amours dans le secret le plus absolu de peur que son entourage ne découvre la vérité. Il n’eut qu’une ou deux amourettes, terriblement angoissé par ce qui pourrait être sut et par les conséquence que cela pourrait avoir, il s’imposait des règles que ses compagnons ne pouvaient suivre…
Il décida donc de faire une croix sur l’amour avec un grand A et se lança dans le travail de toute ses forces pour oublier , ne pas voir et ne pas penser. Cette décision ne lui apporta pas que du mal heur puisque les études pour faire astronome ou astrophysicien ne sont pas fastidieuses, elles sont bien pires et lui demandèrent une somme considérable de temps et de travail.

Du coup il ne se fit pas non plus beaucoup d’amis, mais il trouva en ceux-là, le soutient et l’affection pour lui permettre d’avancer. Et lorsque vraiment il ne tenait plus , c’est encore eux qui l’aidaient à sortir et à se détendre.
Les années passèrent, et le petit groupe s’en trouva mal mené, chacun prenant des voix différentes, partant travailler dans d’autres villes…Ils avaient tous dépassé la vingtaine depuis plusieurs années et étaient pour certains sorti du cursus scolaire.
A nouveau seul le jeune homme s’était lancé à nouveau dans une période intensive de travail dans le but d’obtenir une place dans un laboratoire de recherche très prisé.

Un jour d’été chaud et lumineux ,tout bascula . Sa grand-mère ferma ses yeux pour la dernière fois et lâcha définitivement la main de son petit fils. Arslane fut plongé dans un chagrin et un désarrois immense. Il resta prostré pendant plusieurs jours dans sa chambre, refusant de se nourrir de se lever…
Il n’accepta d’en sortir que pour assister à la cérémonie funéraire de sa grand mère.

C’est dans ce contexte d’épuisement et de désespoir que le jeune homme oublia toute prudence et se rendit dans le quartier gay , pour se noyer dans l’oubli et les bras d’un inconnu. Il ne le sut que trop tard mais une connaissance de ses frères l’avait remarqué et avait aussitôt transmit l’information.
Son retour à la maison ne fut pas houleux, il fut pire…Eprouvé de garder son lourd secret pour lui et parce qu’il se sentait horriblement seul , il leur cracha au visage la terrible vérité. La discussion qui en suivit ne fut qu’une somme d’incompréhension, de colére, de frustration t de douleur.
Le résultat qu’il fut en quelque sorte bannis de la maison séance tenante et ses affaires jetées sur le sol. Humilié rejeté, sans le moindre sous en poche, sinon ce qui lui restait de sa bourses d’étude… Il erra toute la journée complètement sonné par ce qui venait d’arriver et puis la nuit arriva , que faire? Il finit par se résoudre à louer une chambre dans un hôtel dont même une mite n’aurait pas voulu. Mais il devait réfléchir à comment la payer car très vite l’argent aller manquer. Puisqu’il ne pouvait plus avoir peur des réactions de sa famille, il décida aussi qu’il pouvait en profité et pourquoi pas joindre le profit à l’agréable… il avait entendu des filles parler de moyen rapide pour gagner de l’argent , arrondir leurs fins de mois, et comme tout le monde il avait suivis quelques reportages à la télévisions.

Agréable il changea vite de terme quand il s’aperçut des dures réalités de la vie et que choisir les hommes qui partageraient son lit pour de l’argent ne suffirait certainement pas à payer la chambre très longtemps…Ni les différentes entrée dans les boites de nuit où il pouvait espéré trouver …des clients puisqu’il s’agissait bien de cela. La première fois avait été particulièrement difficile, il en avait été malade plusieurs jours et puis la faim l’avait obligé à recommencé sans compter la fac et son futur travail de chercheur qui lentement mais surement lui glisser entre les doigts… Par ailleurs et il l’appris douloureusement , il existent des règles dans ce milieu, comme dans les autres…

Il réussit néanmoins à tenir plusieurs long très long mois ainsi…Mais là c’était vraiment la fin, il n’avait rien pour payer la chambre et il avait déjà plusieurs jours de retard…Il réunit ce qui lui restait d’affaire qu‘il n‘avait pas pu vendre où laisser à la fac, c’était à dire un sac en tout est pour tout et fila discrètement. Pour une fois la chance fut de son coté et il put s’enfuir. Des qu’il fut à l’extérieur il se mit a courir aussi vite et aussi longtemps que ses jambes le lui permirent. Puis il marcha encore et encore. Au matin il s’arrêta devant un la porte d’un immeuble, attendu qu’une personne en sorte et juste avant que la porte ne claque, la retint pour pénétrer à l’intérieur. Son aspect extérieur vieillot ne correspondait en rien à ce qu’il trouva à l’intérieur. C’était propre, chauffé, il soupira, ce n’était que pour une nuit ou deux…il avança a pas de loup cherchant un endroit où il pourrait dormir sans ce faire voir. Il lui essaya plusieurs portes avant d’en trouver une d’ouverte. ..IL ne pouvait guère restait là , la journée , mais il reviendrait à la faveur de la nuit. Ainsi il pouvait dormir au chaud et partir au matin sans que personne ne le voit et comme ça ne lui coutait rien c’était pratique. Il pourrait toujours faire sa toilette à la fac et garder l’argent que lui procurerait ses clients pour ses besoins alimentaire. Et puis quand il aurait enfin décroché un poste il pourrait aisément se payer un appartements dans cette immeuble…
Assez tard dans la nuit il revint, entra et se faufila jusqu'à la buanderie pour s'y installer pour la nuit. Il n'avait que quelques heures de sommeil , avant de devoir filer à nouveau. IL sursauta quand le réveil de sa montre sonna à l'aube, il avait l'impression de s'être à peine couché. IL ramassa ses affaires aussi vite que ses mains le lui permirent et après un coup d'œil pour vérifier qu'il n'y avait personne sorti de sa cachette. Arslane resta particulièrement vigilent à chacune de ses entrées et sorties, priant pour que qu'on ne le remarque pas et qu'il puisse restait ici le plus longtemps possible.



Dernière édition par Arslane Nahia le Dim 9 Jan - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Arslane Nahia [Fiche validée]   Dim 9 Jan - 9:16

Ooh ! Voilà un individu qui devrait faire attention de ne pas tomber sur ma serpillère. Surtout avec un physique comme le tien...
Revenir en haut Aller en bas
 

Arslane Nahia [Fiche validée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
69 rue du gaie :: AUTOUR DU RPG :: VOS PERSONNAGES :: Vos Descriptions :: Les Fiches Validées-
Sauter vers: