AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Jeu 31 Mar - 20:44

Gabriel et Julian se montraient plutôt calmes même si au fond d'eux ils l'étaient beaucoup moins, à vrai dire l'ami d'Hoshiko tentait de déstabiliser son vis-à-vis en ayant un comportement plus intime et plus corporel avec l'étudiant ce qui ne plaisait pas vraiment à Gabriel, ca il avait bel et bien remarqué, et c'est exactement ce qu'il cherchait à faire. Après avoir discuter des études qu'envisageaient Julian, le cuisinier reçut un appel de sa mère, il dut se rendre à la chambre pour pouvoir téléphoner laissant les deux autres garçons tous seuls. Bien entendu, Julian en avait profiter pour s'approcher d'avantages d'Hoshiko.ce dernier avait un peu grogné le regardant, il se doutait de ce qu'il voulait faire mais il ne voulait pas non plus qu'il fasse ce qu'il veut.

En tout cas, ils n'eurent pas vraiment le temps de reprendre une discussion que Gabriel était revenu, faisant assez vite, surement inquiet d'avoir laissé le mouton dans la bergerie avec un loup rodant aux alentours, affamé et dangereux. Hoshiko lisait bien sur l'expression de son visage qu'il n'aimait pas la situation et qu'il était assez tendu, pas stressé mais plutôt énervé à vrai dire, il était tout de même loin de se douter qu'il avait envie de castagner Julian, pour lui ca n'allait pas si loin. Cependant, il sentait tout de même que l'atmosphère s'électrisait, il ne préférait pas intervenir et ne se sentait pas vraiment capable de contrôler de mecs alors qu'il était aussi épais qu'une crevette. Sortant de ses pensées aux paroles de Gabriel, le jeune étudiant lui sourit et caressa doucement la main qui s'était reposée sur sa cuisse, rougissant un peu en entendant l'histoire de sa gourmette, c'est vrai qu'elle sellait leur amour à présent et le jeune garçon ne l'avait jamais enlevé tout comme son amant.

Il vint se blottir un peu contre son torse quand Julian le tripota après avoir gouter à un des petits fours, prétextant que la bonne nourriture que préparait Gabriel avait donné de bonnes rondeurs à Hoshiko, bien meilleurs qu'auparavant uniquement pour lui montrer qu'il connaissait bien le corps du jeune homme lui aussi, pour le faire enrager un peu plus aussi? Hoshiko lâcha un grognement lorsqu'il le chatouilla et gigota un peu, s'accrochant à Gabi.

"Maieuh! Arrête ca Julian tu sais bien que je suis chatouilleux."

Julian s'était donc arrêté, regardant Hoshiko contre Gabriel, les deux se tenant mains dans la main, lui aussi ca l'énervait, néanmoins il se voulait à la fois sociable et tranchant alors quand la discussion dévia sur le poids et le corps d'Hoshiko il ne se retint pas et dit clairement que son camarade était bien en chair et qu'il avait repris du coin. Il rit un peu en entendant la réponse de Gabriel, il sourit en coin et ajouta.

"J'imagine que oui, ca doit en faire plus
, il avait regardé Hoshiko, en tout cas t'as toujours ton joli petit cul."

Il lui avait sorti un regard charmeur qui aurait pu éblouir n'importe qui; il est vrai que Julian était beau, plus grand que Gabriel, des cheveux noirs et les yeux verrons bleu et vert et un corps sculpté comme un athlète, c'est vrai qu'il y avait plus mauvaise vue, mais comme Hoshiko l'avait fait comprendre à son ami, il aimait Gabriel et personne d'autre. Même s'il l'avait dit sur le ton de la plaisanterie le jeune étudiant n'avait pas franchement apprécié, il avait l'habitude que Julian lui tape les fesses comme ca, entre amis histoire de rigoler un peu ou de le faire rougir, cependant, le dire devant son petit ami de cette manière, ca ne lui avait décidément pas plus.

"Excusez moi..."

Il regarda Julian et soupira, regardant aussi Gabriel, il posa son verre et se leva pour se rendre à la salle de bain, prétextant d'avoir besoin de soulager un envie pressent, une fois enfermé dans les toilettes il soupira lourdement et s'assit sur la cuvette fermée. Si ca continuait comme ca, il avait peur du résultat final de cette soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Ven 1 Avr - 11:52

Il y avait de la tension dans l'air. Mais comment rester calme quand un mec touche votre petit ami sous vos yeux? Gabriel n'en avait aucune idée, pourtant, il aurait vraiment aimé pouvoir se contenir parce qu'il voyait bien que Julian s'amusait à l'énerver, qu'il cherchait à le mette à bout. Ça se voyait à son regard et bien sûr, dans ses gestes et dans ses paroles. Une remarque sur le corps d'Hoshiko, une caresse.... Et même si ce dernier c'était rapprocher de lui, réprimandant un peu son ami, pour Gabriel s'était pas assez, il aurait aimé que son petit ami soit plus ferme en demandant à Julian de s'arrêter. Mais il comprenait parfaitement qu'il ne s'énerve pas contre son ami, c'était normal, les deux garçons étaient proches. Mais lui, il en avait marre et la dernière remarque que fit Julian sur les fesses de son amant ne lui plut pas vraiment et il se crispa, resserrant ainsi sa main sur celle d'Hoshiko. Il ne dit pourtant rien du tout, se contentant de serrer les dents tout en regardant le garçon jouer les charmeurs avec son petit ami. Ce dernier s'excusa alors et le rouquin dirigea son regard sur lui.

«Hoshiko... »

Gabriel regarda son petit ami se lever après avoir posé son verre. Il était un peu inquiet. Tout ça était allé trop loin pour Hoshiko. Il le regarda s'éloigner. Il savait bien que ça n'était pas pour aller aux toilettes afin de soulager un besoin naturel. Non, c'était pour échapper à toute cette tension, à cette situation insupportable. Il était pris entre deux feux et ça ne devait vraiment pas être marrant pour lui. Une fois Hoshiko dans une autre pièce, le rouquin attrapa brusquement le col de Julian et attira son visage près du sien. Le jeune homme avait beau être plus grand que lui, il ne l'impressionnait pas le moins du monde, il s'était déjà confronté à plus costaud. Le regard noir, il était évident que Gabriel était très énervé. Il ne laissa pas le temps à l'étudiant de réagir et déballa son sac avec.

«Ecoute moi bien Julian. Tu vas arrêter ton petit jeu où je te jure que je vais finir par envoyer mon poing dans ta jolie petite tête. Tu vois pas qu'Hoshiko ne supporte pas ça? Si t'es trop con pour ne pas comprendre qu'il aimerait qu'on s'entende un minimum et que la situation actuelle lui fait de la peine alors je pense que tu n'as rien à faire ici et que tu ne mérite même pas son amitié. Je veux bien faire des efforts, mais il faut que tu en fasses aussi. Maintenant excuse-moi je vais allez le voir.»

Il repoussa le garçon et se leva, se précipitant vers la salle de bain. Il ne considérait pas Julian comme le seul responsable. S'il était un peu plus zen, l'étudiant n'aurait pas pu s'amuser à le mettre de plus en plus en colère. D'après lui, les torts étaient partagés. Devant la porte de la salle de bain, il hésita à frapper. Peut-être que son petit ami voulait être seul? Tant pis, il voulait le voir. Il ne savait pas comment allait réagir Julian à ce qu'il venait de faire et dire mais pour le moment il s'en moquait bien, seul son amant comptait. Il donna donc de léger coups sur la porte.

«Hoshiko mon ange...Je peux entrer? Je suis désolé pour tout ça. Je voulais vraiment que ça se passe bien ce soir. Pour moi, c'était logique de vouloir m'entendre avec ton ami mais je crois qu'il ne m'aime vraiment pas....»

Il ne mentait pas, il aurait vraiment aimé pouvoir s'entendre avec Julian. Il ne pouvait pas dire qu'ils auraient été les meilleurs amis du monde mais au moins, ils auraient pu se supporter sans rien dire. Mais là, c'était vraiment trop pour lui. Les gestes et les paroles de Julian ne lui avait vraiment pas plu et si le garçon n'avait pas été un bon ami d'Hoshiko, il l'aurait mis à la porte à coups de pieds dans le derrière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Ven 1 Avr - 17:53

C'était vraiment trop pour Hoshiko, il sentait la tension qui ne cessait de s'accroit entre les deux garçons mais elle se manifestait par des coups pas ou des regards allusifs. Sans vraiment réfléchir il s'était levé prétextant devoir soulager un besoin pressent, il les avait tout deux regardé en soupirant, se rendant ensuite à la salle de bain. Assis sur les toilettes, il réfléchissait. Il se doutait bien que Gabriel n'aimait pas franchement le comportement que Julian avait vis-à-vis de lui, et c'est vrai que son ami ne faisait pas d'efforts, essayant clairement de mettre le petit ami d'Hoshiko en rogne. S'il le laissait faire, il savait très bien que son petit ami se mettrait en colère et lui en voudrait, en plus il ne voulait pas non plus que Gabriel le touche mais en même temps il ne voulait pas perdre son amitié en privilégiant trop ses relations amoureuses, il savait qu'il fallait la part des choses.

Bien entendu, il n'avait pas entendu ce qui s'était passé entre les deux garçons mais il entendit Gabriel à la porte qui tentait d'entrer dans la salle de bain, il sourit en l'entendant, il est vrai qu'il avait fait beaucoup plus d'efforts et il ne comprenait surtout pas Julian, il se demandait vraiment si c'était une bonne idée. Hoshiko finit par ouvrir la porte, il attrapa doucement la main de Gabriel et l'entraina dans la pièce, se levant pour glisser ses bras autour de son cou. Il lui sourit et l'embrassa doucement.

"Je suis désolé que ca se passe comme ca... Je vais me tenir à distance pour qu'il n'y ait pas de problèmes...."

A vrai dire il ne savait pas quoi faire d'autre pour que l'atmosphère soit moins tendue, peut être devrait il changer de canapé et se tenir loin des deux, mais les laisser seul ensemble l'un en face de l'autre. Il aurait juste voulu profiter de cette soirée et rien d'autre. Le reste il s'en fichait un peu, sauf que rien ne se passait vraiment comme voulu. Il vint se blottir dans ses bras et se colla franchement à lui.

"Je t'aime..."

Il se détacha de lui et lui prit la main pour l'entrainer au salon, il sourit un peu à Julian et s'assit sur le fauteuil dans face laissant les deux autres garçons l'un à côté de l'autre, peut être que ca arrangerait les problème. Après avoir fini l'appéritif, ils passèrent un table, s'installant confortablement, Hoshiko s'était de nouveau mis à une extrémité pour ne pas devenir une sorte de gêne et envenimer les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Ven 1 Avr - 20:31

La porte de la salle de bain fut ouverte et Hoshiko lui attrapa la main pour le faire entrer. Il se retrouva aussitôt contre le corps chaud de son petit ami. Il reçut un baiser auquel il répondit, serrant le garçon contre lui, posant ses mains sur le bas de son dos. Il lui sourit doucement, l'écoutant parler. Qu'Hoshiko prenne ses distances.....

«Ne t'éloignes pas trop. C'est ton ami et qu'il te touche me dérange bien sûr, mais....ce qui me dérange le plus c'est la façon dont il me regarde. Il me nargue. Ce serait des gestes qu'il ferait inconsciemment ce serait pas si grave mais là il me cherche.... »

Il ne voulait pas que les deux amis se disputent et s'éloignent à cause de lui. Il voulait juste que Julian ne fasse pas trop traîner ses mains sur le corps de son petit ami. Il faudrait que Julian se trouve quelqu'un. Ça se serait la bonne solution. Mais bon, il ne se voyait pas jouer les entremetteurs. Il fit un grand sourire quand il entendit Hoshiko lui dire qu'il l'aimait. Il passa une main sur la joue du garçon et déposa un baiser sur ses lèvres.

«Je t'aime aussi. Je vais passer l'éponge...J'espère qu'il a bien compris ce que je lui ai dit....»

Il se laissa entraîner dans le salon et s'installa à côté de Julian le temps de finir l'apéritif. Ils passèrent ensuite à table et il alla chercher la salade. Il remplit les assiettes et s'installa à table.

«Bon appétit. J'espère que ça te plaira Julian. Hoshiko m'a aidé pour le choix du menu. Bon appétit.»

Il commença à manger et ne tarda pas à se lever pour s'occuper des magrets. Il enfila donc son tablier, se lava les mains et se mit aux fourneaux. Il rejoignit bien vite les deux étudiants et posa devant chacun d'eux une belle assiette avec un magret de canard, du riz et une bonne sauce, le tout bien présenté comme il avait pris l'habitude de le faire à son travail. Il alla chercher sa propre assiette et se remit sur sa chaise. Il attendit que les jeunes hommes goûtent le plat, voulant leur avis. Les petits fours et la salade c'étaient pas grand chose. Il comptait sur son plat chaud pour que Julian soit plus gentil avec lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Ven 1 Avr - 21:20

Hoshiko soupira en entendant Gabriel, il est vrai que Julian cherchait purement et simplement son petit ami, il voulait le mettre à l'épreuve et lui montrer qu'Hoshiko ne lui appartenait pas totalement et qu'il aurait été facile pour lui de le lui prendre. Mais voilà, le jeune étudiant était vraiment amoureux de son amant et ne voulait le quitter pour rien au monde. Le comportement de son ami avait été poussé à l'extrême et ca ne lui plaisait vraiment pas. Il n'était pas comme ca d'habitude et il s'était gardé de lui montrer cette facette de sa personnalité. Cependant,Hoshiko ne voulait pas se laisser faire et encore moins que son petit ami souffre de cette situation.

"Ne t'en fais pas, je vais faire en sorte que ca n'arrive plus.Et si vraiment ca tourne mal, il partira."

Cependant, il se demandait bien de quoi les deux garçons avaient pu parler, surement de la situation mais il se posait tout de même des questions sur les détails. Il s'était aussi demandé si il avait bien fait de les laisser seuls tous les deux., enfin, il n'avait pas l'air tant enervé que ca, ca n'avait pas du être violent ou lui même aurait entendu.

Après s'être échangé quelques belles paroles Hoshiko sortit de la salle de bain, prenant la main de son petit ami pour le conduire au salon où Julian les attendait encore.Après avoir fini l'apéritif, ils passèrent à table et furent servi par Gabriel en tablier. Le voir avec le tablier fit sourire Hoshiko qui le trouvait vraiment trop sexy lorsqu'il le portait, il s'était d'ailleurs mordiller la lèvre inférieur en le suivant du regard tandis qu'il préparait les assiettes.

Après que Gabriel se soit assis les deux autres commençaient à manger et le verdict ne se fit pas attendre, Julian parut même surpris par un gout pareil, il trouvait ca vraiment délicieux et il complimenta aussitôt le cuistot sans même réfléchir, ajoutant qu'il n'avait jamais rien gouté de meilleur. Ils mangèrent donc le plat, un peu en silence, les estomacs se remplissant doucement mais surement, Hoshiko termina assez vite, n'ayant plus fin rapidement remerciant Gabriel pour le repas, disant lui aussi que c'était toujours aussi bon.

Il était aussi content de voir que son ami avait apprécié et qu'il se montrait moins tranchant avec son petit ami, bien trop occupé à manger, c'était au moins ca de gagner...

"Vraiment très bon Gabriel, je ne regrette vraiment pas d'avoir manger à votre table."

Il sourit aussi bien à Hoshiko qu'à Gabriel, se tenant plus détendu au fond de sa chaise. Hoshiko lui regardait Gabriel dans son beau tablier, et plus ca allait plus il avait envie de lui sauter dessus... enfin pour le moment il avait un inviter, pas le moment de penser à ca.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Sam 2 Avr - 6:57

Hoshiko avait été clair, si son ami continuait de se comporter comme il l'avait fait jusqu'à présent, il sera mis dehors. Il approuva d'un signe de tête espérant tout de même qu'ils n'aient pas à en arriver là. Heureusement, à leur retour dans le salon auprès de Julian, ce dernier semblait s'être calmé. Gabriel ne s'énerva pas et tout se passa bien, même s'ils ne parlèrent que très peu. Il ne fallait pas trop en demander non plus. Le simple fait que Julian ne cherche plus à provoquer sa colère était déjà bien. Pour qu'ils se mettent à parler tranquillement ce sera peut-être pour plus tard.

Le repas commença et le cuistot eut le plaisir de se faire complimenter par Julian. Il ne put empêcher ses joues de rosir de plaisir comme à chaque fois qu'on le complimentait. En même temps, comment ne pas rougir un peu quand on vous dit qu'on a jamais rien manger de meilleur que votre cuisine. C'est donc un immense sourire aux lèvres qu'il remercia Julian avant de se mettre à manger. Son petit ami arrêta de manger assez vite et le remercia, le complimentant lui aussi. Il lui sourit et lui attrapa la main pour y déposer un baiser.

«Merci.»

Il se tourna alors vers Julian qui venait de s'adresser à lui. Il sourit, bien content de découvrir un garçon calme et d'agréable compagnie. Il savait qu'il n'était pas du genre méchant mais jusqu'à présent,il n'avait eu le droit qu'à une seule facette de sa personnalité. Et apparemment, Hoshiko n'avait pas pour habitude de voir son ami se comporter comme il s'était comporter juste avant, pendant l'apéritif.

«Merci Julian. J'espère que tu reviendras manger un de ces jours....J'aimerais savoir....Est-ce que tu manges de ces plats tout prêts à faire réchauffer.»

Tant que le jeune homme ne lui cherchait pas des noises, il voulait bien l'inviter de nouveau à venir manger. Une petite soirée comme celle-ci pouvait être vraiment bien si tout se passait pour le mieux du début à la fin. En tout cas, il espérait que le reste de la soirée se passe ainsi. Il préférait largement cette ambiance plutôt que celle qu'il y avait à l'apéritif. Il avait même décidé de relancer la conversation avec Julian, espérant de tout son coeur que ça ne parte en cacahouète, s'intéressant aux habitudes alimentaire du jeune homme, se demandant si c'était comme pour Hoshiko avant qu'il ne le rencontre. Parce que si c'était le cas, c'était normal que sa cuisine fasse autant sensation. Il dévia son regard sur son petit ami et il frissonna légèrement, Hoshiko le dévorait du regard. Il baissa les yeux et se rendit compte qu'il avait toujours son tablier. Bout de tissu indispensable pour éviter les tâches. Il détourna le regard, retirant son tablier, il ne fallait pas que son amant se laisse aller. Ils avaient encore un invité et il n'allait pas le mettre à la porte parce qu'ils avaient envie l'un de l'autre. Il chassa tout ça de ses pensées et autre chose lui revint en tête. Il se tourna donc vers Julian.

«Dis moi Julian, quand tu rentreras chez toi, est-ce que tu voudras que je te ramène en moto? L'idée que tu rentres à pieds la nuit me déplaît, on ne sait pas sur qui tu peux tomber.»

La nature protectrice de Gabriel revenait au galop et il préférait aborder le sujet maintenant plutôt que d'attendre le dernier moment pour savoir ce qui convenait de faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Dim 3 Avr - 10:03

L'atmosphère s'était largement adoucie, peut être même un peu trop et Hoshiko se sentait soudainement en retrait, les deux garçons avaient l'air de bien s'entendre il en venait à être un peu jaloux, son petit ami et son ami parlaient tout deux alors qu'ils venaient de commencer à manger et le rougissement de Gabriel vis-à-vis du compliment de Julian n'échappa pas à son ami. Il soupira un peu et termina de manger assez vite, les laissant parler tous les deux histoire de ne pas les déranger. Et oui, la jalousie est un vilain défaut et malheureusement c'était l'un de ceux du jeune étudiant.

Malgré tout, Hoshiko ne put réprimé un sourire lorsqu'il sentit sa main prise dans l'étau de celle de son petit ami qui y déposa un baiser en signe de remerciement pour son compliment, il retourna cependant bien vite à la discussion qu'il avait entamé avec Julian et Hoshiko se sentit de nouveau un peu délaissé même s'il ne voulait rien laissé paraître et se montrer lui aussi le plus agréable possible. Julian profitait du repas qui était vraiment bon et essayait lui aussi de paraître bien plus sociable et agréable, échangeant une agréable et banale conversation. Il sourit un peu à la première question de Gabriel en faisant non de la tête.

"Non, par chance j'ai une colocataire qui fait elle aussi de la bonne cuisine, on mange bien et donc je n'ai pas vraiment de problème avec ca du moment que je fais la vaiselle."

Hoshiko se renfrogna, son amant prenait gout à la compagnie de Julian étant donné qu'il lui demandait à présent s'il voudrait revenir un de ces jours remanger chez Hoshiko ou chez lui, ce serrait peut être un chez nous s'ils étaient bien amenés à emménager ensemble. Bon certes le jeune homme n'était pas contre une nouvelle visite de son ami mais il trouvait que les choses prenaient une tournure un peu bizarre. N'étaient ils pas en train de se fusiller du regard il y a encore quelques minutes? Sans se préoccuper de la discussion, les yeux de l'étudiant se posèrent sur son chéri qui avait gardé son tablier, de quoi lui donner des idées plutôt explicites mais son petit ami remarqua bien vite que son petit ami était en train de le dévorer du regard et l'étudiant ne put se sentir vexé en le voyant qui retirait son tablier uniquement pour ne pas qu'ils en viennent à une position gênante. Il lâcha de nouveau un soupire et s'installa plus confortablement dans sa chaise, attendant purement et simplement qu'ils aient terminés.

La discussion s'engagea ensuite sur le retour de Julian chez lui, Hoshiko s'en doutait; le côté protecteur chez Gabriel se manifestait de nouveau et ce dernier se porta volontaire pour ramener son ami chez lui en moto pour éviter toutes mauvaises rencontres bien fréquentes dans les ruelles de Paris en pleine nuit, mais ce dernier dit simplement non en le remerciant tout de même pour l'attention, mais il n'habitait pas loin et avait l'habitude de rentrer tard, pas de quoi s'alarmer pour si peu.

Ils continuèrent de manger, Hoshiko restant toujours silencieux, regardant son assiette pas vraiment vidé étant donné le petit appétit qu'il avait et qui lui nouait l'estomac face à la scène qui s'offrait à ses yeux, il se mordit nerveusement la lèvre et commença à débarrasser ce qui avait besoin de l'être dès qu'ils eurent terminés le plat de résistance.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Dim 3 Avr - 12:32

Gabriel était plutôt content. Il n'y avait plus de tension dans l'air et Julian et lui faisaient des efforts pour se montrer aimable. Puis finalement, ils se mirent à discuter naturellement, oubliant la petite scène qui s'était jouée pendant l'apéritif. Ils étaient grands et mâture, et après la petite mise au point, Julian avait bien dû réaliser que ses provocations n'avaient pas leur place ici. Par contre, Gabriel ne savait pas que le fait qu'il était en train de discuter de façon civilisée avec Julian puisse rendre Hoshiko jaloux. Pour lui, c'était normal qu'il discute enfin tranquillement avec l'ami de son compagnon. Et tout aussi normal qu'il rougisse au compliment qu'on venait de lui faire. Il rougissait toujours quand on le complimentait sur sa cuisine. Mais il ne lui vint pas à l'esprit que tout ceci ne plaisait pas vraiment à son petit ami. Le rouquin laissa échapper un rire à la réponse de Julian suite sa question. Ce dernier mangeait bien grâce à sa coloc' et en échange, il faisait la plonge. Un arrangement bien pratique. En tout cas, en sachant que la colocataire de l'étudiant cuisinait bien, ça donnait de la valeur au compliment qu'il lui avait fait sur sa cuisine.

«Et bien je suis bien content qu'Hoshiko n'ait pas eu de colocataire pour lui faire la cuisine quand on s'est rencontré. J'ai ainsi pu le charmer grâce à ma cuisine.»

Sinon, Hoshiko n'aurait pas mit tout ces plats à réchauffer dans son panier de course et il ne lui aurait pas proposé de cuisiner pour lui et leur rapprochement ne se serait peut-être pas fait aussi vite. Et ça aurait été bien dommage tout ça. Parce que la vie qu'il avait lui plaisait et il n'aurait rien voulut changer. Il était heureux avec Hoshiko et il voulait que ça continue encore longtemps. Bien que pour le moment, il préférait que son copain ne le dévore pas ainsi du regard alors qu'ils n'étaient pas seuls. C'était la raison pour laquelle il avait retiré son tablier et qu'il s'était tourné vers Julian pour lui poser une nouvelle question, cette fois-ci sur la façon dont comptait rentrer le jeune homme. Ce dernier lui répondit qu'il rentrerait seul, ayant l'habitude de cela. Il hocha la tête.

«D'accord. De toute façon, je ne pense pas qu'on t'embête souvent avec ta carrure, mais je préférais tout de même te proposer de te ramener.»

Il continua de manger et quand ils eurent finis le plat chaud, il vit Hoshiko se lever pour débarrasser la table. Il l'aida et il en profita pour déposer un baiser sur ses lèvres. Il ne le trouvait pas très bavard mais il pensait que son petit ami était fatigué de sa longue journée. Il sentait cependant qu'il y avait plus que cela mais il ne voulait pas l'interroger maintenant, il préférait attendre que Julian soit partis, parce que si ça n'allait vraiment pas il voudra sans aucun doute câliner son petit ami. Il sortit le dessert et laissa Hoshiko s'occuper des assiettes à dessert et des cuillères. Il commença alors à ouvrir le carton à pâtisserie.

«Alors voyons ce que tu nous a amené de bon Julian. Mm. Tarte aux framboises.»

Il retira délicatement la tarte de son paquet pour la poser dans un plat et commença à la couper. Il mit une part dans chaque assiette qu'il déposa à chaque place. Il alla ensuite prendre une bouteille de champagne et remplit trois flûtes. Il tendit sa flûte pour porter un toast.

«A cette soirée qui s'est finalement bien passée.»

Il sourit à Julian, le remerciant par ce sourire de s'être bien comporté et d'avoir discuté avec lui sans animosité. Il sourit également à son amant, content de l'avoir à ses côtés tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Lun 4 Avr - 9:04

Hoshiko rougit brusquement à la remarque qu'avait fait Gabriel sur la manière dont il avait pu le 'charmer' autrement dit grâce à sa cuisine. C'est vrai que l'épisode des courses les avaient bien rapproché tous les deux et c'est à ce même moment que Gabriel avait fait à manger pour Hoshiko et les résultats étaient là; ils avaient passé la nuit ensemble. Enfin ca le faisait un peu passer pour un estomac sur pattes et même si la cuisine de son petit ami était vraiment exquise, il aimait bien d'autres choses chez lui. Comme le voir avec son tablier sur lui, tablier qu'il enleva en voyant le regard de son petit ami se poser sur lui, vexé, le jeune étudiant avait lâché un soupire, se tenant plus confortablement dans sa chaise, attendant patiemment que le dîner s'achève.

Julian avait gentiment refusé la proposition de Gabriel qui voulait bien le ramener en moto après qu'ils aient terminé histoire de ne pas faire de mauvaises rencontres. Il est vrai qu'on n'était à l'abri de rien surtout la nuit mais pour Julian ca ne posait pas vraiment de problèmes.

"C'est gentil de me le proposer mais ca ira, comme tu l'as dit, avec la carrure que j'ai je me fais pas vraiment emmerder le soir, les gens ont plus peur que ce soit moi qui les agresse."

Il sourit à Gabriel et ils finirent tous de manger le délicieux repas préparé par les soins de son petit ami. Hoshiko se leva alors pour débarrasser la table, il fut bien vite aidé par son petit ami qui déposa un baiser sur ses lèvres. Un peu fatigué par sa journée et toujours un peu jaloux, le jeune garçon sourit faiblement à Gabriel avant de terminer de tout ranger dans la cuisine, il apporta ensuite les assiettes et les cuillères pour le dessert alors que son amant s'occupait du gâteau. En entendant le nom du dessert un sourire plus enjoué se glissa sur les lèvres de l'étudiant.

"Han....mon dessert préféré merci Julian."

Hoshiko s'assit de nouveau et regarda le dessert, se léchant les lèvres à l'idée de manger un morceau de tarte, Julian avait bien vu l'impatience de son ami et il sourit un peu.

"J'étais sûr que ca te ferais plaisir."

Hoshiko sourit un peu et laissa Gabriel servir les assiettes et les placer devant eux, donnant aussi à chacun d'entre eux une flûte de champagne. Ils trinquèrent et Hoshiko trempa juste ses lèvres dans son verre l'alcool et lui ne faisant pas bon ménage, souriant au deux garçons. Puis ils s'attaquèrent au dessert, Hoshiko était carrément dingue des framboises et rien que de manger une tarte aussi bonne le fit chavirer.

"Hmm! C'est trop bon!"
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Lun 4 Avr - 16:24

Gabriel était ravi d'avoir put faire rougir son petit ami. Il adorait le voir avec les joues bien rouges, ça ne le rendait que plus adorable. Mais il pensait vraiment qu'avoir put cuisiner pour Hoshiko lui avait donné une chance de se rapprocher de lui. Bien sûr, il savait que le jeune homme n'était pas avec lui que pour sa cuisine, si c'était le cas, ils se seraient juste mis en colocation. Le rouquin s'en voulut alors d'avoir retiré son tablier car ça n'avait pas l'air de faire très plaisir à son petit ami. Mais vu le regard que ce dernier posait sur lui, il avait préféré le faire. Il n'aurait pas résisté longtemps à l'envie de sauter sur Hoshiko pour une séance de câlins et de baisers. Parce qu'il ne fallait pas oublier qu'ils ne s'étaient pas échanger un baiser digne de ce nom depuis le matin, juste avant les cours de l'étudiant et Gabriel était en manque de baisers. Il reprit cependant ses esprits mais tendit tout de même sa jambe pour aller la coller à celle d'Hoshiko qu'il trouvait bien calme tout en discutant avec Julian à propos de son retour chez lui. Il rit un peu en entendant sa remarque et fut rassuré, il n'avait vraiment pas à s'inquiéter.

«Je comprends. Les gens n'aiment pas trop croiser ma route non plus le soir. Ils me regardent avec méfiance.  »

Il faut dire qu'avec son cache oeil, la nuit, il passait un peu pour un voyou. Mais au moins, on ne l'embêtais pas trop. Par contre, il ne trouvait pas Julian très effrayant. Il était grand certes et bien bâti. Mais de là à avoir peur d'être agressé par lui...Mais tant que le garçon rentrait chez lui sain et sauf il se fichait bien du reste.

Plus tard, quand il aida Hoshiko à débarrasser, il en profita pour déposer un baiser sur ses lèvres, mais son compagnon ne lui répondit que par un faible sourire. Gabriel commençait à s'inquiéter. Hoshiko avait vraiment l'air fatigué. Cependant, à l'annonce du dessert les lèvres du garçon s'étirèrent bien plus qu'un peu auparavant et le rouquin se posa des questions. La tarte aux framboises avait le droit à un plus grand sourire que lui et ça le vexait un peu. Pas qu'il se mette à être jaloux d'une pâtisserie mais bon...
Le dessert fut servit et le champagne aussi. Gabriel ne put alors s'empêcher de sourire à l'exclamation de son petit ami. Ce dernier avait l'air de trouver la tarte très à son goût. Il goûta lui aussi la pâtisserie et mangea sa bouchée avec gourmandise.

«C'est un délice. La personne qui l'a faite est une personne qui aime son boulot.»

Il continua de manger tranquillement, ses pensées se bousculant dans sa tête. Il se demandait ce qu'il avait fait de mal. Parce qu'il avait vraiment l'impression que son petit ami boudait un peu. Il ne lui souriait plus trop depuis le début du repas et ça ne lui plaisait pas vraiment. Il finit son assiette et but une gorgée de champagne tout en regardant Hoshiko, l'observant manger la tarte, parcourant du regard les courbes de son visage. Il était beau. Il se perdit dans sa contemplation, incapable de poser son oeil ailleurs que sur cette bouche où disparaissait les morceaux de tarte. Cette dernière captait toute l'attention de son chéri et il fallait bien avouer qu'il aurait aimé recevoir la même attention. Il voulait embrasser ces jolies lèvres qui l'appelaient...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Lun 4 Avr - 19:33

Gabriel tentait un rapprochement physique, glissant sa jambe vers celle d’Hoshiko pour la coller à cette dernière. Mais le jeune étudiant n’allait pas se faire avoir si facilement, ca c’était hors de question, non mais il n’allait pas se laisser faire tout de même. Le cuistot avait retiré son tablier en voyant le regard d’Hoshiko sur lui, attisant son envie mais voilà, ca l’avait plutôt vexé qu’autre chose et il n’était pas d’humeur à le lui pardonner si vite. Il détacha donc sa jambe qui était contre celle de son petit ami pour les croiser et se concentrer sur le repas.

Le dessert et le champagne servis, ils purent passer à la suite du repas, la délicieuse tarte aux framboises qui arracha un large sourire à Hoshiko tout excité à l’idée de pouvoir déguster un tel dessert, son préféré en plus de ca, Julian savait décidément bien comment se mettre le jeune étudiant dans la poche. Ce dernier l’avait remercié avec entrain et avait bien vite mangé son dessert qui était un vrai délice. Et tout le monde était du même avis, Gabriel le dit clairement lui aussi ajoutant que la personne qui avait fait la tarte l’avait réalisé avec l’amour qu’elle portait à son travail. Il en était d’ailleurs de même pour tout le repas qu’avait préparé Gabriel, toutes les assiettes de l’apéritif au dessert avait été vidé –ou presque- autant dire qu’ils avaient tous bien mangé.

Le regard que portait Gabriel sur Hoshiko n’avait pas échappé à Julian qui s’était alors levé, avec le jeune étudiant pour débarrasser, laissant Gabriel dans sa rêverie et se reposer un peu aussi, il ne fallait pas oublier que c’était lui qui avait fait une bonne part du travail pour lui offrir un tel repas, il était donc bien normal qu’ils s’occupent de la vaisselle. Discutant tout deux Julian et Hoshiko terminèrent assez vite et c’est alors que Julian intervint.

« Bon… il se fait tard, je vais rentrer. »

Il sourit et posa sa main sur l’épaule d’Hoshiko, lui faisant un bisou sur la joue en lui souriant, ayant terminé d’essuyer les verres et les assiettes. Il se dirigea ensuite vers Gabriel, lui serrant la main, le remerciant pour le repas et ajoutant que s’il voulait remettre ca, cette fois-ci c’est lui qui les inviterait. Il les salua et récupéra ses affaires, sortant de l’appartement, fermant derrière lui, prenant la courte route à pieds.

Hoshiko finit de ranger la vaisselle sagement et alla ensuite se brosser les dents à la salle de bain, s’étirant ensuite allant à la chambre pour se changer.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Lun 4 Avr - 20:52

Gabriel sentit un pincement au coeur. Il venait de coller sa jambe à celle d'Hoshiko mais celui-ci avait retiré la sienne, refusant apparemment son contact. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait. Il avait du faire quelque chose de mal mais il avait beau réfléchir il ne savait pas quoi. À moins qu'il est réellement vexé son petit ami en retirant son tablier.... Il réfléchissait encore et encore jusqu'à s'en user les neurones. Il se perdit d'ailleurs dans ses pensées, regardant Hoshiko ou plutôt, le contemplant. Le concerné ne sembla pas s'en rendre compte. Et lui ne se rendit pas compte que Julian avait bien remarqué qu'il regardait uniquement son petit ami et que plus rien ne l'intéressait.

Les deux étudiants se levèrent et débarrassèrent la table, faisant la vaisselle. Le rouquin ne réagit même pas, complètement perdu dans ses pensées. Il était fatigué par sa journée et il était bien trop préoccupé par ce qui se passait dans son couple. Il sortit totalement de ses pensées quand Julian vint lui dire au revoir. Il lui sourit alors qu'il lui disait que la prochaine fois ce serait lui qui les inviterait.

«Ce sera avec plaisir. À la prochaine Julian.»

Il le regarda partir. Finalement, ils avaient réussi à s'entendre même si au début, c'était mal parti. Il suivit ensuite son petit ami du regard. Ce dernier alla dans la salle de bain sans un regard pour lui. Une larme coula sur sa joue et il l'essuya rapidement. Il n'aimait pas cela. Il n'aimait pas voir Hoshiko aussi distant. Ils étaient enfin seuls, ils auraient du en profiter. Il se leva et alla se laver les dents et retira ses vêtements, restant en boxer. Il se regarda dans le miroir et grimaça en voyant les hématomes sur son corps. Il s'était pas loupé. Il retira son cache oeil et alla jusqu'à la chambre. Il s'arrêta devant la porte, hésitant. Il toqua finalement à la porte avant de l'ouvrir. Cependant, il n'entra pas. Il regarda Hoshiko dans l'embrasure de la porte.

«Tu veux que je dorme sur le canapé? Ou peut-être que tu préfèrerais que je rentre chez moi pour la nuit.»

Hoshiko avait refusé son contact un peu plus tôt et il ne lui avait pas adressé un seul regard quand Julian était partit. À vrai dire, il ne l'avait pas regardé depuis le dessert. Il ne lui avait pas non plus parlé à vrai dire. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait mais si le jeune homme ne voulait pas de sa présence, il n'allait pas s'imposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Lun 4 Avr - 21:12

Hoshiko était fatigué, tellement qu'après le départ de Julian il avait tout bonnement zappé tout le reste et voulait juste retrouver son lit, il était un peu préoccupé, il se demandait vraiment ce qui avait bien pu se passer ente les deux jeunes hommes pour qu'ils s'entendent si bien après, peut être même trop bien. Il lâcha un long soupire alors qu'il venait de se brosser les dents, il alla se changer dans la chambre et s'allongea dans son lit, il n'entendait pas Gabriel et l'attendait, se demandant où est ce qu'il était passé puisqu'il ne l'avait pas rejoint dans le lit.C'est alors que ce dernier apparut dans l'embrasure de la porte lui demandant où est ce qu'il devait dormir. Au départ Hoshiko n'avait pas compris pourquoi il lui avait dit ca mais bien vite il se rendit compte que son comportement distant avait du affecter son petit ami. Il se leva donc à la hâte du lit, manquant de se casser la figure en se prenant les pieds dans le draps.

Il vint doucement se blottir contre le torse de son petit ami, lâchant un long soupire désolé, il n'avait vraiment pas été correct avec lui et il devait s'excuser avant tout, il n'imaginait même pas tout ce à quoi son petit avait pu penser.

"Excuse moi Gabriel... je suis fatigué.. et j'avoue que j'étais un peu jaloux à vous voir parler comme ca je me sentais un peu de trop entre vous deux..."


Il s'accrocha un peu à lui et lui sourit tendrement en venant l'embrasser du bout de ses lèvres, lui prenant la main pour l'emmener dans la chambre, c'est à ce moment là qu'il vit les multiples bleus sur le corps de son amant, il leva la tête vers lui, soudainement plus inquiet.

"Qu'est ce qui s'est passé? Qu'est ce que tu t'es fait Gabriel?!"

Il grogna en fronçant les sourcils l'entrainant dans la chambre en le faisant s'assoir se tenant à genoux devant lui, posant doucement ses mains sur ses diverses marques de coups.

"Ca fait mal?"

Ca c'était du Gabriel tout craché, incapable de rester quelques heures tranquilles... Et le résultat était là, il était blessé et ne lui avait rien dit, ne l'ayant même pas prévenu avant. Il espérait au moins qu'il s'était un minimum soigné. Il soupira en croisant les bras.

"Pourquoi tu me l'as pas dit plus tôt? Tu voulais que je le découvre par moi même?! Franchement Gabriel ! T'es pas possible."

Il était vraiment mécontent, certes il savait que son petit ami était un casse-cou mais quand même il ne voulait pas le voir terminé sa vie dans un fauteuil roulant. Il boudait carrément cette fois ci et s'assit à côté de lui.

"Tu t'es soigné au moins?"
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Lun 4 Avr - 21:55

Gabriel regarda son petit ami se lever précipitamment quand il lui demanda où il devait dormir. Il semblerait que le jeune homme ne comptait pas l'envoyer dormir ailleurs que dans son lit avec lui. Il sourit en l'entendant parler. Alors comme ça il était jaloux. Il n'aurait jamais pensé que c'était ça qui chagrinait Hoshiko. Il le serra contre lui et déposa un baiser sur son front.

«Jaloux? Il n'y avait pas de quoi mon ange. Je t'aime et je voulais pouvoir m'entendre avec ton ami.»

C'était important pour lui. Avoir un ami et son petit ami qui ne s'entendaient pas s'était vraiment pas super. Et là ça allait. Et franchement, Hoshiko n'avait pas à être jaloux, Julian n'était pas son genre. Son sourire s'agrandit quand il reçut un petit baiser sur les lèvres. Il était content. Cette situation lui allait mieux. Il avait retrouvé le sourire. Il grimaça cependant quand son petit ami remarqua les divers bleus qui se trouvaient sur son corps. Il n'aurait pas pu lui cacher évidemment, ça aurait paru suspect qu'il se couche avec un pantalon et un pull. Il ne voulait pas qu'il s'inquiète, mais c'était trop tard. Il tenait à savoir ce qui lui était arrivé, ce qui était tout à fait normal.

«Et bien, j'ai....j'ai comme qui dirait dévalé des escaliers. »

Il n'en dit pas plus, ne voulant pas l'inquiéter. Mais il n'était pas stupide, il savait que le jeune homme l'interrogerait et voudrait connaître les circonstances de sa chute. Mais pour l'instant, il se fit entraîner dans la chambre et il se retrouva avec son homme qui l'examinait, passant sa main sur sa peau. Il grimaça un peu.

«C'est un peu douloureux mais ça va, j'ai réussit à me protéger la tête.»

Il savait que son petit ami ne serait pas content. C'était d'ailleurs la première chose à laquelle il avait pensé en se retrouvant en bas des marches de l'escalier dans lequel il était tombé. Il le savait qu'Hoshiko serait inquiet et en colère. D'ailleurs il se fit bien vite réprimander. Il se fit même carrément engueuler. Il baissa la tête comme un gamin prit en faute. Il releva ensuite la tête, tout penaud. Il fallait cependant qu'il s'explique, Hoshiko n'était pas content qu'il ne lui ait pas dit plus tôt.

«Tu es arrivé avec Julian, je ne voulais pas....Je voulais pas que tu t'inquiète, je voulais attendre qu'on soit seuls tout les deux. »

Il lui fit un petit sourire. Hoshiko boudait. Il alla se placer dans son dos et l'enlaça, allant déposer un baiser dans son cou. Il ne voulait pas qu'il lui fasse la tête. Il sourit quand il lui demanda s'il s'était soigné.

«J'ai fini aux urgences...J'ai rien de cassé et ils m'ont mis de la pommade. Il faudrait d'ailleurs en remettre. Tu veux bien t'en charger?  »

Il lui fit un sourire et se releva, pour aller chercher la crème. Une fois cela fait il la tendit à Hoshiko et se mit dos à lui, dévoilant un grand bleu qui lui barrait le dos.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Mar 5 Avr - 9:25

Gabriel rassura son petit ami, lui disant clairement qu'il n'avait pas de quoi être jaloux et à cette remarque, le jeune homme ne put s'empecher de s'en vouloir un peu. C'est vrai qu'il avait mal agit mais il n'avait pas vraiment compris pourquoi est ce que tout c'était si bien passé. Pas que ca lui déplaise mais bon, il trouvait ca un peu bizarre. Enfin, il fut bien vite sorti de ses pensées en voyant le corps de son petit ami couvert de bleus, en le voyant blessé son sang ne fit qu'un tour et son inquiétude se traduisit pas une colère palpable. Bien entendu, il le questionna presque directement pour savoir ce qu'il lui était arrivé, si Gabriel cherchait à ne pas l'inquiétait, ca n'avait pas du tout marché, bien au contraire.

Il grogna en entendant qu'il était tombé dans des escaliers, bon ca devait être un accident, il savait que son petit ami n'était pas suicidaire, mais il savait aussi qu'il faisait les quatre cents coups et qu'il avait surement chercher à se donner une petite pulsion d'adrénaline, enfin qu'importe, le mal était fait et maintenant, Hoshiko était énervé et passa un savon à son copain. Il l'avait fait s'assoir sur le lit pour regarder un peu l'étendue des dégâts, et ca n'était pas très joli à voir.

"Comment est ce que tu t'es fais ca?"

Tandis qu'il l'examinait, Gabriel tenta de nouveau de ne pas l'inquiéter, lui disant qu'il n'avait rien de grave, que c'était juste un peu douloureux et qu'il avait pu se protéger un minimum. Ca n'avait pas vraiment calmer Hoshiko qui le réprimanda mais qui se calma bien vite en voyant son petit ami qui baissait la tête. Il lâcha un soupire et s'assit prêt de lui, le regardant avec inquiétude.

"Tu aurais quand même du me prévenir.... même si j'étais avec Julian, c'était quand même important que je sache!"

Il boudait, ca c'était clair, il se mordit un peu la lèvre, s'en voulant tout de même de lui avoir crier dessus et de lui avoir fait la tête durant la soirée. Il sentit un bisou de son petit ami dans son cou et se laissa faire, venant le câliner avec douceur. Mais il se détacha bien vite en entendant qu'il était aller à l'hopital et aux urgences en plus.

"T'étais aux urgences en plus! "

Il grogna et recroisa les bras, lui demandant quand même s'il s'était soigné, il lui fit un topo de ce qui avait été dit, rien de casser c'était déjà ca de gagner, Gabriel se leva pour aller chercher la crème pour pouvoir le soigner. Hoshiko attendit qu'il revienne et qu'il s'assit regardant son dos avec horreur.

"Mais tu t'es pas loupé!?"

Il posa ses doigts sur son bleus et soupira, déposa un baiser sur son bleu avant d'y mettre de la crème pour l'étaler doucement dans son dos pour soulager sa douleur. Il y allait doucement histoire de ne pas lui faire mal et que la crème pénètre bien sa peau. Il déposa un baiser sur sa nuque en se collant à lui.

"La prochaine fois tu m'appelles... ou tu demande aux pompiers de m'appeler, d'accord?"
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Mar 5 Avr - 17:02

Gabriel comprenait parfaitement la colère de son petit ami. Ce dernier connaissait parfaitement son habitude de rechercher des sensations fortes et ça l'amenait un peu trop souvent à se blesser. Ça n'était pas sa faute, s'il pouvait se retenir de faire ce genre de chose il le ferait, mais c'était plus fort que lui. Et comme il l'avait prévu, Hoshiko l'interrogea sur la façon dont il avait bien pu chuter. Gabriel se mordit la lèvre, gêné.

«Je...je faisais du skate et un abruti m'a coupé la route et j'ai dû dévier... Quand j'ai vu que j'allais droit dans les escaliers, j'ai voulut descendre sur la rampe mais je me suis loupé....Une chance que je sache tomber....»

Une chance oui. S'il n'était pas un habitué des chutes plus ou moins dangereuses, il aurait put se faire vraiment mal et ne s'en serait pas sortit qu'avec quelques bleus sur le corps. Mais il aurait put aussi éviter une telle chute en s'arrêtant avant les escaliers. Il se laissa donc gronder par son copain, le méritant amplement. La situation était tout de même amusante, le rouquin se faisait disputé comme un gamin qui venait de faire une bêtise. En fait, maintenant qu'il ne vivait plus chez sa mère, il y avait Hoshiko pour lui gueuler après quand il faisait une connerie de ce genre. Ça ne changeait donc pas ses habitudes. La colère laissa alors place à l'inquiétude chez Hoshiko mais le rouquin garda sa petite bouille de gamin prit en faute. Il est vrai qu'il aurait pu le prévenir plus tôt mais pour lui, ça n'était pas utile d'embêter son petit ami avec ça alors qu'ils avaient un invité.

«Mon ange, je ne me voyais pas te dire que j'avais dévalé une vingtaine de marches alors que tu venais de rentrer avec Julian. Tu te serrais inquiéter pendant tout le repas et je ne me voyais pas non plus me déshabiller pour que tu examines mon corps alors qu'il y avait Julian.»

Il lui fit un petit sourire contrit, vraiment désolé de ne pas lui avoir tout dit dès le début. Tant pis pour Julian, il se serait fait prendre un savon devant lui. Mais maintenant c'était trop tard. Ce qui est fait est fait comme on dit. Il n'avait pas le pouvoir de retourner dans le temps. Et puis c'était pas grave, Hoshiko c'était calmé à présent. Enfin...jusqu'à ce qu'il lui annonce qu'il avait été aux urgences. Le jeune homme se détacha de lui, de nouveau en colère.

«Oui. J'ai pas pu me relever une fois en bas des escaliers. Un passant à appelé les secours.»

Il se mordit un peu les lèvres, bien conscient que ce qu'il venait de dire n'allait certainement pas rassuré son homme. Il fila donc chercher son tube de crème pour la donner à son petit ami qui découvrit son dos. En effet, il ne s'était pas loupé. Mais ça n'était que des bleus. Il ne dit rien et laissa Hoshiko s'occuper de son dos. Il grimaça mais aucun son ne sortit de sa bouche. Un frisson parcourut alors son corps quand les lèvres du garçon se posèrent sur sa nuque avant que ce dernier ne reprennent la parole pour le réprimander une nouvelle fois.

«T'étais en cours mon ange, je voulais pas te déranger. Et puis si il m'arrive quelque chose de grave, tu es sur la liste des personnes à appeler en cas d'urgence. Juste après ma mère. C'était pas grand chose, ils m'ont laissé sortir une fois les radios faites et après m'avoir remis la vertèbre en place.»

Il se leva et attrapa la crème. Il commença à étaler cette dernière sur les jambes rapidement, puis passa au bras. Sur le torse, il n'avait presque rien. Juste un bleu sur le haut, au niveau de l'épaule. Il se tourna vers don copain et lui fit un grand sourire.

«Tu veux bien t'occuper de mes fesses?»

Il retira son boxer et se laissa tomber à plat ventre sur le lit, montrant ainsi un beau bleu sur sa fesse droite. Il était sur le côté donc ça n'avait pas été trop douloureux pour s'asseoir mais bon, les anti douleurs y étaient pour beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Mar 5 Avr - 19:18

Gabriel tentait de s'expliquer, disant bien à son petit ami qu'il n'avait pas chercher à se blesser délibérément mais qu'il avait été victime d'un accident. Bon le plus important c'est qu'il n'ait pas terminé emplâtré, ceci dit, ses bleus n'étaient vraiment pas beau à voir et il espérait qu'il était tombé sur des médecins compétant et que les radios disaient vrai car ses blessures étaient assez impressionnantes et il s'inquiétait beaucoup pour son amoureux. Il disait vrai, d'un côté il n'aurait pas vraiment pu faire grand chose puisqu'ils avaient eu un invité et il aurait refusé que son petit ami se mette tout nu devant Julian mais d'un autre côté il pensait qu'il était assez important dans sa vie pour qu'il prenne la peine de lui en parler, en lui envoyant un sms ou encore en lui adressant un petit coup de fil. Sur ce coup là, il était assez partagé. Il lui avait passé un savon mais en même temps il ne pouvait pas lui en vouloir puisqu'il avait quand même été blessé, enfin pour le moment il voulait s'occuper de lui.

Ayant prit la crème, le jeune étudiant commençait à masser le dos de son compagnon où un énorme bleu trônait, il ne s'était pas loupé, loin de là, et c'était assez impressionnant, il tenta donc d'y aller doucement, effleurant sa peau tout en s'appliquant pour ne pas lui infligé de douleur inutile.

"Je te fais pas mal ca va?"

Il voulait être sûr qu'il n'appuyait pas trop fort histoire de ne pas empirer les choses, déposant même un baiser sur sa nuque pour lui dire qu'il lui pardonnait, même s'il était toujours un peu en colère, l'inquiétude avait repris le dessus. Il lâcha de nouveau un soupire, il avait juste eu un accident, il avait fini aux urgences et avait passé des radios, on lui avait même replacé une vertèbre et ca ne valait pas la peine qu'on l'appelle! C'était le comble. Il lâcha un grognement sonore.

Il regardait son petit ami qui feignait de ne pas avoir remarqué sa colère qui était pourtant bien palpable, mettant de la crème sur les différents bleus qui se situaient sur les autres parties de son corps. Une fois le dos fini, Gabriel lui demanda s'il pouvait aussi s'occuper de ses fesses. Décidément aucunes parties de son corps n'avaient été épargnées et ca ne lui plaisait pas vraiment. Il prit donc le tube de crème et en fit sortir un peu directement sur la fesse de Gabriel pour lui donner froid, il savait que ca n'était pas agréable et il voulait lui montrer son mécontentement. Il lui mit de la crème sur la fesse et donna une tape sur l'autre.

"Voila, si tu as des médicaments à prendre tu le fais tout de suite et après au lit, t'es privé de câlins aller zouh!"

Lui même il se glissa sous la couette et dans les draps, posant sa tête sur l'oreiller s'étirant, se blotissant doucement entre les couvertures pour avoir bien chaud et lâcha un soupire de contentement en fermant doucement les yeux.

"Hmm.... Ca fait du bien d'être au lit....Hmn... Viens Gabi j'ai froid quand t'es pas là... ."
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Mar 5 Avr - 20:51

Il fallait être totalement aveugle pour ne pas se rendre compte qu'Hoshiko était vraiment en colère parce qu'il ne l'avait pas prévenu de sa chute. Mais pour le moment, l'étudiant s'occupait de son dos et lui il en profitait. C'était un peu douloureux mais supportable. Les gestes du garçon étaient doux et il lui en était vraiment reconnaissant parce qu'il était vraiment sensible sur cette zone.

«Non, tu fais ça très bien.»

Il profita de ce moment où Hoshiko était plus occupé à le soigner plutôt qu'à le gronder bien qu'il savait que le jeune homme était toujours fâché. Il aurait dû le prévenir mais il ne l'avait pas fait. Il n'avait pas non plus prévenu sa mère, interdisant les secouristes de le faire. Maintenant, que son dos était recouvert de crème, il se leva pour faire le reste, repoussant le moment où il subirait la colère de son homme parce qu'il savait qu'Hoshiko était en colère. Sa colère était palpable et n'importe quelle personne qui entrerait dans la pièce à ce moment s'en rendrait compte. Et c'était d'ailleurs pour ça qu'il gardait les yeux baissés sur son corps. Il demanda cependant de l'aide à son petit ami pour son postérieur meurtri. Ce dernier lui versa la crème directement sur les fesses, lui arrachant un frisson. Inutile de demander pourquoi son chéri venait de faire ça.... Il était toujours fâché. D'ailleurs la claque qu'il reçut sur la fesses gauche le conforta dans cette idée. Et la remarque qui suivi également. Privé de câlin. Il grimaça, se levant pour renfiler son boxer. Il se glissa ensuite sous les couvertures et alla se coller contre le dos de son petit ami, l'entourant de ses bras pour lui tenir chaud. Il déposa un baiser sur son épaule. Il lui restait maintenant à se faire pardonner. Il ne pourra pas s'endormir en sachant que son ange lui en voulait encore.

«Je suis vraiment désolé.

C'était un bon début. Mais pas suffisant. Il chercha un moment les bons mots. Il décida que le plus simple était de parler simplement et de lui expliquer un peu mieux les raisons qui l'avait poussé à lui cacher ça.

«Je m'en veux de ne t'avoir rien dit mais si je te l'aurais dit, est-ce que tu serais resté sagement en cours? Je me suis juré de ne pas interférer dans tes études. Crois-moi, si jamais ça avait été plus grave je t'aurais prévenu....»

Il le serra un peu plus contre lui. Il n'aimait pas mettre son compagnon en colère. Sur ce coup là, il avait vraiment merdé mais il était comme ça. C'était sa façon d'être, sa façon de faire et ça ne plaisait pas toujours comme en ce moment même. Il tourna tous ce qui venait de se passer dans sa tête et il prit une décision.

«Je vais arrêté de faire du skate....J'ai assez fait de chute à cause de ça.»

Il s'y tiendrais. Il l'avait dit et il le ferait. Bien sûr, il y avait d'autres choses qui pouvaient l'amener à se blesser mais sans le skate, il ne ferait plus ce genre de chute stupide facilement évitable.

«Tu es toujours fâché mon ange?»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Mar 5 Avr - 21:12

Hoshiko prêta une oreille attentive à son petit ami, le laissant parler et essayer de se faire pardonner, il était vraiment trop mignon dans ce genre de moment et le jeune étudiant n'avait pas envie de s'en priver pour une fois. Il fit mine de le bouder bien plus qu'en réalité, lui donnant une tape sur sa fesse non blessé et le réprimandant à chaque fois, en venant même à le priver de câlins, de quoi lui arracher une grimace. Et bien oui, ca lui apprendra à ne pas prévenir son petit ami dans ce genre de cas. De toute façon il savait bien qu'il ne lui en voudrait pas longtemps. Il s'était glissé sous les couettes sentant bien vite son petit ami qui était venu se coller à lui, il frémit d'ailleurs en sentant son baiser sur son épaule. Il se mordit un peu la lèvre et le laissant faire.

Il se mordit la lèvre, résistant à l'envie de lui sauter dessus, il était vraiment trop craquant et puis il savait comment s'y prendre avec Hoshiko, lui disant des mots doux à l'oreille tentant de lui expliquer, cherchant les bons mots. Il finit par se tourner face à lui. Caressant doucement son torse du bout de ses doigts, l'embrassant du bout de ses lèvres, venant ensuite lui mordre le cou.

"C'est bon mon amour... Tu sais bien que je ne peux pas t'en vouloir, j'en suis carrément incapable, t'es vraiment trop adorable."

Il le regarda tandis qu'il disait vouloir arrêter le skate. Ne pas interférer dans ses études semblait être sa règle d'or mais tout comme lui, Hoshiko ne voulait pas non plus influencer de trop sa vie et il ne voulait surtout pas le brimer. Il déssina quelques cercles sur son torse, baissant la tête.

"Tu sais.. je ne veux pas t'attacher non plus... tu peux faire ce que tu veux mais j'ai toujours peur pour ta vie tu sais.... Si tu veux arrêter le skate ben... tu peux mais si tu continue en mettant des protections ben ca mirait quand même mais plus de rampe d'escalier hein!?"


Il se redressa pour venir l'embrasser, lui mordillant légèrement sa lèvre inférieur, se collant doucement à lui en grognant, glissant ses bras autour de son cou, le regardant.

"J'ai envie de toi Gabi..."

Il sourit en coin et lui mordit de nouveau le cou, descendant doucement sur son torse pour aller se glisser sous la couette, il savait qu'il avait mal alors autant lui donner du plaisir à lui, il mordit un peu le bas de son ventre en grognant.
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Mar 5 Avr - 21:45

Hoshiko ne lui en voulait plus. Tant mieux. Il n'aimait décidément pas le savoir fâché avec lui. Il vit donc avec bonheur son petit ami se retourner dans ses bras et lui caresser doucement le torse, venant déposer ses lèvres sur les siennes. Il sourit, content de la situation. Il lâcha un gémissement quand il se fit mordre le cou. Il n'avait vraiment pas à se plaindre de sa vie. Après s'être fait grondé, il se faisait pardonné. Les paroles prononcées lui firent très plaisir. Lui aussi ne pourrait jamais en vouloir très longtemps à Hoshiko. Il fondait sous son regard, frissonnait sous ses caresses.

«Tu es un ange. Mon ange à moi.»

Il le serra contre lui et sourit en l'entendant parler. Apparemment, Hoshiko ne voulait pas l'empêcher de faire du skate. Il ne voulait pas le brider. Il n'avait pas à s'en faire. C'était sa décision et il n'arrêtait pas seulement pour son petit ami. Il savait arrêter quand il le fallait et la chute qu'il avait fait aujourd'hui et le signal de fin pour lui. Il aimait faire monter l'adrénaline mais pas quand il se mettait trop en danger.

«J'arrête. Je ne veux plus me blesser bêtement. Et quoi qu'il arrive, je descendrait les escaliers normalement à présent.»

Il rit légèrement avant de se retrouver avec son copain un peu plus près de lui qui l'embrassait. Il gémit légèrement quand il se fit mordiller la lèvre. Il comprenait très bien ce qui se passait et la phrase du garçon confirma ses soupçons.

«Je croyais que j'étais privé de câlins. »

Il lui fit un petit sourire amusé avant de frissonner en voyant son petit ami disparaître son la couette. Inutile de dire que son corps réagissait à ça. Il était un homme et il était incapable de résister à son amant. Il le faisait vibrer. Il était complètement dingue de lui et un gémissement franchit ses lèvres quand il se fit mordre le ventre.

«Tu n'es plus fatigué?»

Parce qu'il ne fallait pas oublier que son petit ami avait été distant avec lui un peu avant parce qu'il était épuisé par sa journée. Mais il ne voulait cependant pas qu'il s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Mer 6 Avr - 8:06

Hoshiko n'était pas franchement rancunier il n'avait surtout aucune raison de l'être et son petit ami avait su se faire rapidement pardonner. En tout cas, maintenant que c'était plus ou moins réglé, le jeune homme comptait bien en profiter un peu. Il vint l'embrasser en se collant à lui, mordant ensuite carrément son cou, arrachant un gémissement de son petit ami, il sourit et se laissa faire lorsqu'il le serra dans ses bras. Pour ce qui était du skate, le jeune étudiant n'avait pas envie d'imposer ses choix ni ses peurs à son petit ami, tout comme lui qui ne voulait pas interférer dans ses cours,lui préférait ne pas interférer dans sa dépendance à l'adrénaline. Malgré tout, il n'avait pas envie qu'il se blesse de nouveau et dans des proportions plus grave. C'est donc avec soulagement qu'il accueillie la décision de Gabriel.

"Très bien mon amour, c'est toi qui décide et je suis d'accord avec ton choix."

Autant lui donner son avis et l'encourager dans cette voie tant qu'il y était, enfin là maintenant tout de suite il avait envie d'autre chose et il le lui montra, se collant à lui en l'embrassant, mordant son cou puis son torse pour descendre plus bas jusqu'à disparaître sous la couette. Bien sur le corps de son petit ami réagissait plutôt bien voir très bien aux caresses de son petit ami. Ce dernier vint lui mordre le ventre et lui lécha ensuite le nombril, glissant ses mains sur son torse.

"Mais moi je suis pas privé de câlins, alors je peux faire ce que je veux et puisque j'aurais le temps de dormir j'ai envie qu'on se fasse plaisir, d'accord?"


Sans plus de mots, il préféra passer à l'action n'attendant pas l'approbation de son amant, glissant doucement ses mains dans le calecon de son amoureux pour le faire glisser et l'enlever, il glissa un doigts le long de sa verge déjà bien dressé pour la prendre directement dans sa bouche ensuite sans le prévenir. Il commença par le sucer avec avidité, resserrant toujours un peu plus l'étau de ses lèvres et le pousser à bout, lâchant des gémissements obscènes, griffant un peu son torse. Avant qu'il ne jouisse pour se libérer, il relâcha tout et se redressa, venant l'embrasser sauvagement pour se mettre à quatre pattes dos à lui, lui tendant ses fesses. Au moins dans cette position, il espérait que Gabriel ne se fasse pas mal en le prenant, accroché au drap, le regard et le ton suppliant, il était totalement à sa merci et ne désirait plus qu'une chose.

"Gabriel... prends moi....hnmm... s'il te plait."
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Mer 6 Avr - 16:35

La colère était passée et laissait sa place au désir, à l'envie. Hoshiko se collait à lui approuvant son choix pour le skate avant de laisser tomber le sujet. Ils auront bien le temps de reparler de ça plus tard. Pour le moment, l'homme de sa vie venait de disparaître sous la couette. Les caresses réveillèrent bien vite une certaine partie de son anatomie mais Hoshiko n'avait pas l'air de s'en plaindre. Quand au fait que le rouquin soit normalement privé de câlin et bien la punition ne s'appliquait pas à l'étudiant qui comptait bien se faire plaisir en lui donnant du plaisir. Il lâcha un gémissement quand la langue de son petit ami voyagea sur son nombril. Il n'aurait jamais cru qu'il pourrait réagir ainsi aux caresses d'un homme. Hoshiko n'avait pratiquement rien fait et il était déjà très excité. C'est pourquoi suite aux paroles de son amant, il n'avait qu'une seule réponse à donner.

«Je suis d'a...aaah....ccord... »

Les mains de son petit ami se glissèrent dans son boxer qui lui retira. Il n'aurait pas dû le remettre finalement. Il gémit de nouveau en sentant le doigt d'Hoshiko passer sa virilité mais ce fut un cri de surprise et de plaisir qui s'échappa d'entre ses lèvres quand son petit ami le prit en bouche. C'était soudain et totalement divin. Ses gémissements répondirent à ceux de l'étudiant. Mais soudain tout s'arrêta et le rouquin grogna de frustration. Cependant la vue qui s'offrit à lui stoppa toute protestation de sa part. Il se retint de jouir quand il vit le derrière du garçon se tendre dans sa direction et déglutit à sa supplique.

«Tu me rends complètement fou mon ange. »

Gabriel se rapprocha de son compagnon et alla mordre gentiment une de ses fesses. Il n'alla certainement pas répondre tout de suite aux attentes de son amant. Ce dernier l'avait mené à bout avant de le relâcher et il comptait bien faire monter le désir d'Hoshiko avant d'aller plus loin. Il donna un coup de langue sur ses fesses avant de la glisser sur le bas de son dos, allant taquiner les tétons de son amour avec ses mains. Il voulait entendre une nouvelle fois Hoshiko le supplier. Il humidifia ses doigts et commença à préparer son intimité avec douceur et lenteur. Il se pencha alors sur le dos du garçon et approcha sa bouche de son oreille pour lui murmurer quelques mots.

«Je t'aime.... »

Il déposa un baiser sur sa nuque et lui murmura de nouveau les mêmes mots. Il recommença plusieurs fois, descendant le long de la colonne vertébrale d'Hoshiko. Finalement, ne tenant plus il retira ses doigts et pénétra soudainement son amant, jouissant aussitôt qu'il sentit les parois de son intimité autour de sa verge. Il mit un petit temps avant de reprendre ses esprits après cet orgasme foudroyant. Il commença alors à bouger, ses deux mains posées sur les hanches de son petit ami pour lui faire suivre le même rythme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Mer 6 Avr - 20:49

D'humeur bien coquine, Hoshiko s'était glissé sous la couette et s'était activé dans ses caresses sentant son corps réagir bien vite. A peine avait il titiller le nombril de son petit ami et caresser ainsi que mordiller son torse que l'entre jambes de Gabriel commençait à s'agiter et ca n'était pas pour lui déplaire, bien au contraire, il se délectait de la moindre réaction de son amant alors qu'il le chauffait doucement aussi bien par ses caresses que par ses mots. Il finit par lui retirer son boxer pour ensuite s'attaquer à son membre qui lui aussi en demandait plus. Le jeune étudiant s'appliquait à sa tâche, offrant une fellation à son petit ami qui semblait largement lui plaire. A vrai dire, Hoshiko lui aussi aimait lui réserver ce genre de traitements, sentir le membre de son copain durcir et s'humidifier ainsi dans sa bouche le faisait carrément bander comme un beau diable. Alors qu'il gémissait, il entendait aussi Gabriel qui lui répondait par d'autres gémissements, et lorsqu'il sentit que la jouissance était proche, il se stoppa, souriant en entendant le grognement de frustration de son petit ami.

La dessus, il n'avait pas de soucis à se faire, puisqu'Hoshiko lui tendit ensuite carrément ses fesses, ainsi il se tenait à quatre pattes, le cul en l'air, il n'y avait pas de provocations plus concrètes, en plus de quoi, il gémissait ses suppliques, attendant tout de même impatient qu'il vienne le prendre, s'agitant un peu. Cependant, Gabriel n'entendait pas vraiment de lui obéir maintenant puisqu'il s'approcha de lui pour lui mordre d'abord la fesse, surpris, Hoshiko sursauta en lâchant un cri, ca n'était pas douloureux, mais ca l'excitait d'avantages. Le cuistot disait qu'Hoshiko le rendait fou mais c'était la même chose pour le jeune homme qui se contenait le plus possible pour jouir lorsqu'il serrait en lui.

"Ah..Hng... Gabi...."

Il sentit ses doigts se glisser en lui, il ne pouvait que serrer les jambes, tout le reste de son corps se contractait, il se mordit la lèvre en gémissant alors qu'il s'attaquait à ses tétons et que sa langue glissait sur ses fesses et les bas de son dos, il n'en pouvait vraiment plus et à cette allure, il ne tiendrait plus longtemps. Les doigts de son amant étaient en train de s'activer, puis il les retira enfin, arrachant un autre cri à Hoshiko qui s'était cambré un peu plus d'appréhension, se disant qu'enfin il allait s'occuper de lui comme il le voulait et lui faire l'amour. Il frissonna en sentant son corps se pencher sur le sien, gémissant en se léchant les lèvres, souriant en entendant ses mots.

"Je t'aime aussi mon am... our..."

Il sourit en sentant son baiser se poser sur sa nuque, il était tellement heureux à ce moment là, il se sentait aimé et si proche de Gabriel que ca en devenait carrément magique Il se cambra et s'accrocha aux draps en le sentant le pénétrer, lâchant un cri de plaisir mêlé à la surprise en le sentant jouir si rapidement, lui montrant que lui aussi il était à bout. Mais il mit peut de temps avant de reprendre ses esprits et de bouger en lui, faisant gémir le jeune étudiant qui s'aggripait de plus en plus fort aux draps, joignant ses coups de hanches à ses propres mouvements, frémissant, sentant le plaisir monter en flèche, jusqu'à l'extase de la jouissance, se laissant tomber sur le lit, aux anges.

Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Delambre

avatar



♦ Identité Du Personnage ♦
♦ Détail Descriptif ♦ :
♦ RelationShips ♦ :

MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Jeu 7 Avr - 19:39

Gabriel s'était totalement laissé submerger par le plaisir et il n'avait pas put se retenir, venant alors qu'il venait juste de pénétrer son amant. Il aurait voulut tenir plus longtemps mais ça aurait été difficile après ce que lui avait fait subir Hoshiko un peu auparavant. Ce dernier était un petit démon tentateur et c'est bien pourquoi il lui avait rendu la pareil avant d'enfin le pénétrer. Ce fut intense et il jouit une nouvelle fois, quand son compagnon atteignit l'orgasme et donc que les parois de l'intimité de son amour se resserrèrent autour de sa virilité. Hoshiko se laissa alors retomber sur le lit et il ne put que le suivre, épuisé. Mais comme à chaque fois, il se laissa aller sur le côté pour ne pas l'écraser. Il regarda son petit ami et passa sa main sur son dos en un geste lent et doux.

«Je suis désolé d'être venu bien avant toi.»

Il déposa un baiser sur son épaule avant de l'attirer contre lui. Il passa ensuite une main dans ses cheveux, appréciant ce petit moment de calme. Il aimait bien cet instant, juste après qu'ils aient faire l'amour, c'était reposant et tout leur amour l'un pour l'autre était palpable dans la pièce. Cependant, il savait qu'Hoshiko avait rapidement froid, surtout que leur corps étaient en train de se refroidir maintenant que cette étreinte passionnée venait de prendre fin. Il attrapa donc son petit ami et il se glissa avec lui sous la couette.

«Aïe! »

Il s'était laissé tomber un peu trop brutalement sur le matelas et l'un de ses bleus s'était rappelé à lui. Il se réinstalla donc correctement et attira aussitôt son petit ami sur son torse, passant ses bras autour de son corps pour le serrer contre lui. Il soupira d'aise, regardant Hoshiko. Il lui sourit tout en remettant une mèche de cheveux derrière son oreille pour mieux voir son visage. Il alla ensuite chercher ses lèvres pour un baiser qui fut tendre, faisant passer tous ses sentiments.

«Je peux pas imaginer ma vie sans toi. Tu m'as volé mon coeur et si je devais m'éloigner trop loin et trop longtemps de toi je deviendrais sûrement fou. »

À chaque instant, ses sentiments s'amplifiaient et il n'avait absolument aucun contrôle là-dessus. Et puis de toute façon, il ne voulait pas avoir de contrôle, c'était très bien comme c'était. La journée avait été longue pour lui mais il venait de passer un très bon moment.

«Je dois dire que Julian m'a bien étonné... Il fallait juste que je mette les points sur les i. Si j'avais sut ça, je l'aurais fait plus tôt. »

Ils avaient perdu du temps et Hoshiko avait eu le temps d'être peiné par leur attitude. Il s'en voulait encore pour sa jalousie apparente pendant l'apéritif tout comme il s'en voulait pour ne pas avoir dit tout de suite à son chéri qu'il s'était blessé. Il avait beaucoup de chance de l'avoir. Il lui pardonnait ses frasques et le supportait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   Jeu 7 Avr - 21:20

C'était toujours aussi bon, Hoshiko ne pouvait que fondre face à la passion de son petit et la lui rendre autant qu'il le pouvait. Même si Gabriel avait joui assez rapidement, c'est-à-dire dès la pénétration suite au traitement dont il avait eu droit juste avant à savoir une fellation, il avait su bien vite comment procurer du plaisir à son petit ami, lui faisant l'amour avec désir et tendresse. Ils finirent tout deux par atteindre un nouvel orgasme lorsque leurs deux corps unis avaient atteint leur seuil maximum de plaisir. Après cet instant fort et riche en émotions, le couple se laissa tomber sur le lit, l'un à côté de l'autre, se retrouvant bien vite emmitouflé sous la couette à se tenir mutuellement chaud, en l'occurrence c'était plutôt Gabriel qui tenait chaud et le corps d'Hoshiko qui refroidissait à mesure que l'adrénaline jointe à l'effort physique s'estompaient. Il sourit un peu en entendant son petit ami qui s'excusait, il était tellement adorable, de toute manière ca ne l'avait pas dérangé, bien au contraire, le rapport n'avait pas été douloureux, son intimité ayant été bien préparé et humidifiée.

"C'est rien mon amour... C'était vraiment trop bon..."

Tout deux ainsi glisser sous la couette, Hoshiko en profita pour se blottir contre le torse de son conjoint posant sa tête sur celui-ci, prenant tout de même garde à ne pas lui faire de mal, évitant l'emplacement de son bleu. Il déposa d'ailleurs un baiser sur son pectoraux, le caressant ensuite doucement du bout de ses doigts.Il se sentait bien ainsi serré entre les bras de son copain qui prenait soin de lui et lui disait des mots doux qu'il ne se lassait pas d'entendre. Il frémit, lui souriant tendrement et amoureusement, vraiment heureux.

"Hmn t'es trop mignon et tu me fais rougir."

Il se blottit un peu plus cachant son visage rouge sur son torse pour éviter de croiser son regard, toujours un peu gêné. Mais il avait fallut qu'il revienne sur le sujet de Julian, ce qui n'enchanta pas vraiment Hoshiko qui soupira, se détachant un peu de lui, le regardant.

"Pourquoi tu parle de Julian alors qu'on vient juste de faire l'amour?"

Il lâcha un gémissement de mécontentement, se blottissant contre lui plus fort. Il n'avait pas envie de revenir sur ce sujet, et surtout pas maintenant qu'il savait que Julian pourrait rapidement avoir des vues sur Gabriel, ca il s'en doutait même carrément étant donné son comportement très changeant au cours de cette soirée. Enfin, comme le disait son copain, il avait suffit de mettre les points sur les i, certes mais ca n'avançait pas vraiment l'étudiant qui se demandait tout de même ce qui s'était dit alors qu'il n'était lui même pas là.

Il soupira et se releva, allant chercher une bouteiller d'eau histoire de se désaltérer un peu, la donnant ensuite à son petit ami, se recouchant un peu frustré la aussi, pas franchement content qu'il vienne à parler de lui encire une fois même si c'était en bien...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Je t'aime..un peu...beaucoup...passionément...à la folie! [Hoshiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
69 rue du gaie :: LES ETAGES :: 2ème étage :: Studio 28 :: Salle de séjour-
Sauter vers: