AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aaron Lance - Concierge de l'immeuble (fiche validée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Aaron Lance - Concierge de l'immeuble (fiche validée)   Dim 29 Mai - 21:17

    ○ IDENTITÉ ○



    Nom : Lance
    Prénom : Aaron
    Âge : 27 ans
    Taille : 192 cm
    Origine : Père français, Mère mexicaine
    Emploi : Concierge
    Votre Appartement : Loge du concierge

    Préférence : Sortir boire un verre, le cinéma, faire croire aux naïfs que son chien mange les effrontés et les fortes têtes qui ne sont pas sages, mettre les gens mal à l'aise dans certaines conditions et s'amuser de les voir se tortiller en ne sachant plus où se mettre (oui, c'est vrai, il a un côté sadique qu'il ne cache pas ûu'). Il aime aussi les défis et prends un malin plaisir à faire du rentre dedans à des personnes qu'il sait être parfaitement en couple (ah, oui, il doit avoir un certain côté maso aussi ûu'''''), même si cela n'ira en général jamais plus loin qu'un baiser volé à la limite.
    Il sort courir tout les matins avec Dick, son chien, un bâtard massif ressemblant à un dobermann.

    Désintérêt : Les chouineurs, les têtes à claques, les faux-cul qu'il repère en général très rapidement, Aaron n'aime pas non plus se répéter. S'il vient de nettoyer le hall, ne vous avisez pas de rentrer avec des chaussures pleines de boue, il serait capable de surgir derrière vous en venant de nul part et de vous fracasser le manche à balai sur le crâne. Il déteste les lapins, allez savoir pourquoi, il a une forte aversion pour ces petites boules de poils aux longues oreilles, enfin, mis à part dans son assiette, évidemment.

    ○ DESCRIPTION PHYSIQUE ○


     (5 lignes obligatoires)
    Aaron a dans ses traits quelque chose d'indéniablement hispanique, hérité de sa mère mexicaine. Une peau mate qui fait ressortir ses yeux clairs. Des yeux qui vous scrutent et semblent vous déshabiller du regard sans le moindre remord ou la moindre gêne. Ses cheveux mi-long qui lui arrivent aux épaules ont toujours cet air ébouriffé, lui conférant un certain air sauvage que l'on pouvait déjà retrouver dans ses yeux ou encore dans son sourire, lorsqu'il repère une proie sur laquelle il s'apprête à déverser ses nerfs en révélant son côté sadique, ses lèvres s'étirant alors en un sourire carnassier. Ses traits peuvent exprimer bien d'autres émotions que celle d'un prédateur en chasse, lorsqu'il est de bonne humeur, il n'est pas rare de le voir un sourire aux lèvres tout ce qu'il y a de plus charmant. Et oui, il sait aussi se montrer adorable quand il veut, il ne faut pas croire !
    Plutôt grand, 1m92, un torse en V et des muscles élégamment dessinés sur sa peau halé, on peut le qualifier sans fausse modestie de mec plutôt bien bâti. Ce qui reste le plus musclé chez lui ne sont pourtant pas son torse glabre avec ses pectoraux finement dessinés, ni même ses abdos qui font ressortir le côté plaquette de chocolat à cause de sa peau bronzé, mais plutôt ses mollets, ses cuisses et son fessier, pour cause d'une pratique journalière – non pas de sport en chambre (quoique) – mais de footing matinal, grand minimum une heure par jour lorsqu'il n'a pas le temps de plus.
    Pour le reste, le latino possède de grandes mains qui ont perdu de leur douceur à force de travail, mais cela se compense par des bras plus forts.

    Aaron ne possède ni tatouage, ni piercing, hormis une boucle à l'oreille droite, en forme de griffe recourbée en or. Il porte en revanche régulièrement toutes sortes de bracelets et de bagues.

    ○ DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE ○


     (5 lignes obligatoires)
    Aaron est une forte tête, sa devise ? « Faites ce que je dis, pas ce que je fais. » C'est un jeune homme qui aime bien bouger, ce qui pourrait sembler un peu contradictoire avec son poste de concierge qui l'oblige à rester dans les environs de l'immeuble au cas où l'on ait besoin de lui, mais cela lui permet aussi de voir pas mal de nouvelles têtes. Et puis, ce n'est pas comme s'il allait faire ça toute sa vie ! On l'aura comprit, le latino n'est pas prêt de se poser, et dans les relations comme dans la vie, il aime les défis. En ce qui concerne plus particulièrement ses partenaires, il n'est pas contre un coup d'un soir, ça ne peut faire de mal à personne, mais attendez qu'on l'envoie chier, et là, ça devient amusant ! Sans doute a-t-il un certain penchant sado-masochiste, allez savoir... Son seul critère de sélection, c'est qu'il en ai envie. Il est libéré sur ce sujet, mais ne tomber pas sur lui un jour où il est de mauvaise humeur, qu'il vous connaisse ou non, vous risquez de vous en prendre plein la tête. Ce qui n'est pas vraiment un bon point pour quelqu'un pratiquant le métier de concierge, hem..
    A ce propos, si vous ne voulez pas l'agacer : Aaron supporte mal les chouineurs. Qu'on pleure, ça arrive, mais ceux qui chiale à la moindre occasion lui donne envie de leur coller sa main dans la figure, histoire qu'ils aient une bonne raison de verser autant de larmes ! Enfin, restons correct, il évitera tout de même de s'acharner sur les locataires qui viennent lui demander son aide, il est payer pour ça tout de même.
    Enfin, après tout ça, n'ayez pas peur de lui demander un service ! Il est payer pour ça, et finalement, c'est quelqu'un de très serviable, même s'il râlera certainement de savoir qu'un évier est encore bouché ou qu'un radiateur est en panne.

    ○ BIOGRAPHIE ○

    (8 lignes obligatoires)

    Son père et sa mère se rencontrèrent au Mexique, dans la ville côtière de Mérida. Son père, un ingénieur venu sur place pour le travail, était tombé amoureux de l'endroit et de la jolie mexicaine qui donna deux ans plus tard naissance à un petit garçon.

    Aaron vécut alors les 5 premières années de sa vie dans ce pays ensoleillé avant que ses parents ne rejoignent la France pour s'y installer définitivement. De cette période, Aaron en a gardé un léger accent hispanique qui ressort plus fortement quand il s'énerve (il jure d'ailleurs régulièrement en espagnol). S'en suivit une scolarité des plus normales après une adaptation difficile à ses débuts, devant se faire à la nouvelle langue locale et à la culture différente, mais à cet âge, l'adaptation n'est pas un réel problème; ce fut plus difficile pour sa mère qui ne parlait que quelques mots de français et avait laissé toute sa famille derrière elle.

    La situation se dégrada lorsqu'il eu 14 ans. Pour faire court, ils déménagèrent pour le travail de son père dans la région parisienne, ce dernier se fit de plus en plus absent, et sa mère qui ne connaissait personne ici se refermait un peu plus sur elle jour après jour. Il s'avéra finalement que son père avait une maitresse, et le divorce fut prononcé deux semaines après son 17e anniversaire.
    C'est son père qui eu sa garde, soit disant que sa mère n'était pas assez bien intégré dans la société. Aaron s'opposa si fortement à cette décision qu'il dut y avoir révision de la décision du juge. Sa mère avait besoin de lui, il ne pouvait pas l'abandonner.

    L'état de sa mère ne s'améliora pas et au fil des années, la rancœur qu'il éprouvait pour son père se mua en haine. Le rôle du parent et de l'enfant semblait s'être inversé, Aaron s'inquiétait, se demandant ce que deviendrait sa mère s'il devait quitter la maison. Il ne pouvait décemment pas la laisser seule, et il se mit à sortir de plus en plus souvent la nuit pour défouler la frustration qu'il ressentait, coincé dans cette situation.
    Ce fut à ses 24 ans que tout contacts avec son géniteur fut rompu. Juste après qu'il ait découvert que son fils couchait avec sa nouvelle femme depuis près de six mois. C'était bas et mesquin comme vengeance, mais le garçon impétueux qu'il était devenu n'en avait rien à faire.

    Sa mère décida finalement de rentrer au pays où l'attendait sa famille, Aaron, lui, décida de rester en France, qui était devenu depuis le temps, son pays à lui.
    Il fit quelques petits boulots à droite à gauche. N'ayant pas put poursuivre ses études, ce n'est pas à 27 ans avec un simple Bac en poche qu'on pouvait aller bien loin, mais il se débrouillait, même si la bougeotte dont il était atteint maintenant qu'il n'avait plus la charge de sa mère l'empêchait de rester trop longtemps à un poste, l'obligeant à chaque changement de boulot à recommencer au bas de l'échelle. L'annonce proposant le poste de concierge lui tomba sous le nez comme une aubaine. Ce n'était pas payer grand chose, mais il avait droit à un logement de fonction. Compléter ça avec les petits boulots qu'il faisait occasionnellement par le net, et cela lui faisait quelques petits sous de côté. Peut-être pour un petit voyage au Mexique dans des jours prochains qui sait ?
    En attendant, Aaron avait bien le temps de profiter ~
Revenir en haut Aller en bas
 

Aaron Lance - Concierge de l'immeuble (fiche validée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
69 rue du gaie :: AUTOUR DU RPG :: VOS PERSONNAGES :: Vos Descriptions :: Ceux qui ont déménagé-
Sauter vers: