AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Allons nous nous entendre?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Allons nous nous entendre?   Sam 29 Mai - 10:01

Après avoir beaucoup voyagé, Japon, Etat-Unis, Canada, Italie, Angleterre, Vincent décidait enfin de s’installer pour de on et de ne plus bouger pour mener une vie tranquille et stable. C’est en France que le japonais décida d’établir sa vie. Il avait postulé pour un poste de professeur à dans une Université parisienne, ses qualification ayant été reconnu pour cet emploi, il fut embauché. Une nouvelle vie s’annonça pour lui et il était tant de trouver un logement.

Au début il vécu à l’hôtel le temps de se trouver un appartement pas loin de campus universitaire. En feuilletant les annonces dans le journal il trouva son bonheur. Un grand appartement dans une rue tranquille appelé la rue du gaie. Le propriétaire louait l’appartement en collocation, ce qui e fut pas pour déplaire à Vincent dont la solitude lui pesait. Un colocataire lui ferait de la compagnie et le plus grand bien.

Il signa alors avec l’agence qui avait passé l’annonce et fit transférer toute ses affaires dans l’appartement. Celui-ci était parfait, spacieux et lumineux, lui et son colocataire ne se marcherai pas dessus. D’ailleurs il l’attendait avec impatience. Il avait envi de faire ça connaissance et tout en rangeant ses affaires, des cartons aux placards, il imaginait à quoi il pouvait ressembler. Etait-il grand ou petit ? Blond, brun ou roux ? Musclé, frêle, gros ? Etait-il gentil ? Est-ce qu’il s’apprécierait ? Toute ses question restait en suspend tant que celui ne serait pas arrivé. La seule chose qu’il savait était son nom, Zack Fair.

Il avait hâte de le connaitre, il était tellement pressé que le minute lui paraissait des heures, et déplacer les cartons d’un point à un autre ne faisait pas passez le temps plus vite hélas. Au bout d’un moment, fatigué de s’agiter entre les cartons, il s’allongea sur le canapé du salon, qui était déjà dans l’appartement, au milieu d’une montagne d’affaires encore emballé, et il s’endormit rêve de son futur colocataire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Jeu 3 Juin - 16:54

Zack venait de signer son contrat avec le responsable de son nouvel appartement.
Il était soulagé... Vraiment. Il avait choisit de prendre un appartement en collocation, la solitude commençait vraiment a le peser et puis voir une nouvelle tête ne lui ferait pas de tord.
Malgré la fortune qu'il avait, il avait prit un appartement Rue du Gaie, n°69. Quel ironie pour ce nom assez spécial. Il avait hâte de voir avec qui il allait partager son habitat.
Espérant quand même que celui-ci soit correcte et qu'il ne soit pas désagréable. Il n'avait nullement pas besoin de ça pour le moment... Il côtoyait déjà des mafieux pas très sympathique en étant avocat, alors un homme de plus comme eux, il ne le supporterait pas.

Une fois descendu de sa mercedes noir coupé sport, il remit ses lunettes sur le siège de celle-ci et la verrouilla. Il n'y avait pas de soleil dans l'habitat, et il ne voulait pas se faire passer pour le gros bourge devant son colocataire.
Il soupira doucement. Il s'imaginait déjà l'homme, espérant qu'il s'entendrait au moins bien avec lui, même si ce n'était pas trop, ca lui allait. Temps qu'il n'était pas seul après tout.

Il alla dans le hall du bâtiment et appela l'ascenseur. Celui-ci ne tarda pas a venir et il s'y engouffra. Une fois le bouton fait, il attendit de monter a l'étage demander.
Pas de tracas pour ses affaires, un déménageurs viendrait tout poser demain dans l'après midi. Temps qu'il avait un lit, ca lui allait.
Une fois dehors de l'ascenseur ou il se sentait serré, il souffla doucement et toqua a la porte, par politesse et entra a l'aide de sa clef. Il regarda autour de lui, et trouva un très bel homme endormit. Il le regarda un instant et préféra ne pas le réveillé, visitant son appartement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Ven 4 Juin - 14:58

Quelque chose était en train de perturber son sommeil. Quelque chose qu’il cognait à la porte, des bruits de clés que l’on tournaient dans la serrure et des bruits de pas qui se déplaçaient autour de lui. Quelqu’un était entré dans l’appartement, mais qui ?

Vincent se réveilla et se redressa pour se retrouver assis sur le canapé. Sa vue était encore embrumée par son rêve, un beau rêve il revoyait son amant défunt. Celui-ci lui avait dit que quelqu’un était arrivé et que le professeur devait se réveiller pour accueillir cette personne. Des larmes perlaient de chaque côté de ses joues comme à chaque fois qu’il rêvait du défunt et qu’il se réveillait, revenant dans cette dure réalité qui était sans lui. Il les fit disparaître d’un revers de manche et les yeux encore un peu rouge il regarda autour de lui.

Il y avait un homme dans l’appartement. Le genre d’homme qui vous couple le souffle rien quant posant les yeux sur lui. Grand, brun, un corps d’athlète, un visage séduisant, et ses yeux…. On si serait noyer avec plaisir. Vincent était subjugué par tant de beauté, jamais il n’avait croisé un homme aussi beau jusqu’à aujourd’hui. La collocation risquait d’être compliquer si chaque fois que vous voyez votre colocataire vous n’avez qu’une envie aller vous blottir dans ses bras, l’embrasser et vous donner à lui.

Mieux valait se contenir, dieux seul sait ce qu’il penserait si le professeur lui sautait dessus au de cinq minute dans l’appartement. Non Vincent n’était pas ainsi, quelque part même si cet homme lui faisait envi, il voulait d’abord apprendre, car après cela pouvait être un gros macho, un dealer ou n’importe quoi d’autre de pas fréquentable.

Il se leva doucement du canapé pour rejoindre l’homme qui visitait les lieux.

- Bonjour, vous devez être Zack. Pardonnez-moi pour l’accueil, je me suis assoupi en rangeant mes affaires. Je suis désolé, en plus je vous accueille alors qu’il y encore des cartons qui traînent partout, mais ne vous inquiétez pas je vais tout ranger. Vous êtes venus sans rien ? Mince ! Pardon, je parle et je ne me suis pas présenté. Je m’appelle Vincent Owen, votre colocataire. Je vous souhaite la bienvenue et j’espère que nous allons nous entendre.

Il lui tendit une main pour le saluer convenablement avec un sourire sur les lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Mar 22 Juin - 15:32

Zack faisait toujours le tour de l'appartement.
Il n'était ni trop grand, ni trop petit. Assez pour deux personnes, et ca lui plaisait bien. Il s'y sentait bien, malgré quelques cartons qui trainaient par ci, par là. Cet appartement était bien décoré.

Ensuite, il visita les chambres, rien de bien grand, mais assez pour dormir pensa-t-il. Une fois de plus, il revient au salon. Mais la belle a bois dormant n'était plus sur le canapé a dormir paisiblement.

Il sursauta quand il entendit une voix derrière lui, il se retourna et resta clouer au sol.
Cet homme.. Il était magnifique. Jamais au long de sa vie, Zack n'avait été subjuguer par un homme.
Il avait tout pour plaire, les cheveux longs, noir(brun ? ), un visage aux traits fins et des yeux magnifiques. Il plaisait bien a Zack, mais il n'allait tout de même pas lui sauter dessus dés la première rencontre... Non?

Il secoua doucement la tête et sourit a l'homme, il rit doucement en l'entendant parlé aussi vite.
La gêne peut être ? Mais Zack trouvait plus que mignon.
Il lui prit la main que lui tendait le jeune homme.

" - Enchanté Vincent Owen, tutoyez moi voyons.. Nous allons être colocataire, alors passons directement au tutoyement... Nous ne sommes pas vieux. " Dit-il en souriant chaleureusement.

" - Pour ce qui est de l'accueille, ne vous en faites pas... C'est normal après tout, nous venons d'arriver dans l'appartement, et demain ca sera pareil pour moi. Voulez-vous de l'aide pour ranger les affaires ? "

Dit-il de sa voix rauque, légèrement sexy mais calme. Tout en le regardant dans les yeux, la main toujours dans la sienne. Comme électrocuté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Dim 27 Juin - 15:08

Vincent avait parlé tellement rapidement que maintenant il était obligé de reprendre un peu son souffle tandis que son colocataire lui parlait enfin. La voix grave de l’homme était teintée d’un fort accent mélodieux aux pouvoirs étrangement érotiques. Leurs mains se serrèrent déclenchant un petit frisson chez le professeur à ce contact. Zack avait de grandes mains et il les imaginait déjà en train de parcourir son corps, corps qui semblait réagir dans une augmentation de température.

Vincent serra la main de l’homme respirant profondément aussi bien pour reprendre son souffle que pour calmer la chaleur qui envahissait son corps. Il hocha ensuite la tête approuvant l’idée de son futur colocataire, puisqu’ils allaient vivre ensemble ils pouvaient bien se tutoyer, alors maintenant ou plus tard quel importance. Enfin l’idée venait de Zack, mais il semblait avoir autant de mal avec le tutoiement que Vincent qui ne pu retenir un petit rire amusé.

« Je veux bien qu’on se tutoie, mais il faudrait que toi aussi que tu me tutoie non ? Sinon j’accepte ton coup de main. J’aurai voulu tout rangé avant ton arrivé mais voilà comme tu as pu t’en apercevoir, j’ai eu un petit coup de barre. Mais demain ça sera à moi de t’aider, promis. »

Il commença à prendre un carton qu’il voulait mettre dans sa chambre, mais enclenchant la marche avant il se prit les pieds dans dieu c’est quoi et s’étala de tout on long sur devinez quoi ? Ou plutôt qui ? Zack. Allonger sur le sol, leur corps collé l’un a l’autre, leurs lèvres si proche également que leur souffle pouvait se mêler. Il le touchait enfin un peu plus, une main posée sur le torse puissant de l’homme. Il devinait ses muscles sous le vêtement qu’il portait, il devait vraiment avoir un corps superbe. Vincent était tiraillé par son devoir de se relever et de s’excuser et son envi de le caresser et de l’embrasser.

« Tu as l’air costaud. Tu fais souvent du sport ? » Demanda-t-il d’une voix sensuelle sans bouger d’un millimètre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Dim 4 Juil - 17:00

Au contact de leurs mains, Zack ressentit un drôle de sentiment dans son bas ventre, ainsi que des petits courants électrique parcoururent son corps entier.
Ce n'était pas dérangeant, ni même agréable. La chaleur de son corps avait elle, aussi augmenté. Éprouvant de petites bouffées de chaleurs, il inspira un bon coup en même temps que Vincent.

Son colocataire ressentit-il lui aussi les mêmes sensations que lui ? C'était bizarre, il n'avait jamais ressentit ça, pas même avec Yoru. D'ailleurs, ce bout d'homme qui était normalement toujours dans une partie de lui, avait quelque peu disparut quand il parlait avec Vincent. Vincent lui faisait oublié ce passé dur, c'est 3morts sur la conscience qui avaient tellement comptés pour lui. C'était le passé, mais malgré tout, il restait présent. Sauf en la présence de Vincent, et cela le soulageait plus qu'il n'aurait crut.

Il rit doucement a sa phrase, c'est vrai qu'il lui avait proposé le tutoyement, mais avait continué a vouvoyer Vincent. C'était bizarre mais au moins, ça faisait un peu rire son colocataire de sa maladresse.

" - Oui, désolé j'ai continuer même en te le proposant... Mais je n'avais pas eu ton accord, donc j'ai préféré continuer a te tutoyer... " Dit-il en souriant, gêner. Il se passa une main dans les cheveux.

" - Et ne t'inquiète pas pour ce qui est du rangement, il fait chaud donc les coups de barres, on en a souvent. Je t'aiderai aujourd'hui, et j'accepte volontiers que tu m'aides en retour demain... On doit s'entraider après tout vu qu'on est colocataire ? "

Il sourit encore une fois et le regarda faire, l'admirant. Toutes ses courbes étaient magnifiquement bien dessiner. Son visage était entouré de ses cheveux longs, il était vraiment beau. Il rougit légèrement et secoua la tête.
Juste a ce moment là, Vincent tomba sur lui. Sursautant, il fut surprit de se sentir tomber a terre avec l'homme sur lui.

Le jeu du hasard faisait bien les choses, non ? Vincent était couché sur lui, les mains sur son torse, leurs souffles se mélangeant et leurs lèvres si proches... C'était une tentation vraiment dur pour Zack. Vincent était trop attirant...
Sentir son corps encore plus contre le sien lui donnait de légère bouffées de chaleur. Il s'imaginait déjà touché toutes ses parties du corps de son colocataire, les découvrir une a une jusqu'à les connaitre par cœur. A penser ça, il devint rouge, encore plus quand Vincent lui demanda tout ça et surtout.. La voix qu'il avait prit.

" - Euh... Je... Et bien oui j'en fais souvent... " Il le regarda dans les yeux, ne bougeant pas d'un millimètre non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Mer 14 Juil - 15:23

Le rouge montait aux joues de Zack, était-il gêné ou était-ce une réaction naturelle venant de la sensation de leurs deux corps collés l'un à l'autre? Certainement les deux, après tout c'était pas tous les jours qu'un homme tombait dans vos bras et que vous finissiez par terre avec lui qui vous fait en quelques sortes du rentre dedans. Car oui, c'était ce que faisait un peu Vincent. Il pouvait apprécier la stature puissante de son colocataire. Tout son corps semblait musclé et sa peau respirait la force et la virilité que lui ne possédait pas vraiment.

Vincent appréciait d'un oeil connaisseur la beauté de l'homme sous lui et en savourait chaque miette qu'il voyait. Il n'avait nullement envi de se lever pour quitter cette chaleur enivrante que lui procurait se simple contacte avec Zack. En fait il tombait sous son charme, un coup de foudre, comme jamais il n'en avaitjamais eu avant.

"Tu es tout rouge Zack, es-tu malade?"

Vincent posa une main sur le front de Zack pour vérifier sa température, mais il savait que là n'était pas le problème, la chaleur de son corps, la raison pour laquelle il avait soudain chaud, c'était parce qu'il refusait de bouger.

"Zack... J'ai oublier de vous demander, je suis gay vous avez quelque chose contre ça?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Mer 21 Juil - 17:23

Zack ne quittait pas son colocataire des yeux. Il n'y avait pas a dire, il était d'une beauté rare ! Sa peau était lisse et d'après la vision, si douce au touché. Si Zack n'était pas le grand timide qu'il était malgré sa carrure imposante et sa virilité apparente, Zack n'était qu'un éternel timide et de plus, un homme très sensible malgré les apparences.

Il croyait en l'amour malgré son passé peu glorieux, oui il y croyait dur comme fer. Il avait perdu l'homme qu'il aimait ? Et bien ce n'était juste pas le bon, c'est ce que se disait Zack a chaque fois pour recommencer a sourire et montrer qu'il est sur de lui.
Vincent ne faisait que de l'enfoncer encore plus dans son mutisme. C'était si embarrassant ! Il ne voulait pas rougir, il ne voulait pas montrer qu'il était surprit et si mal a l'aise. Il était mal a l'aise car il était proche de lui, et qu'il le désirait plus que quiconque.

Son corps frissonnait comme jamais, qu'était-ce cette sensation, et ce sentiment cognant dans son corps et dans son cœur ? Il n'en avait pas idée, ou bien il refusait que ca arrive si vite !

" - Je.. Non je n'ai pas de la fièvre, ne t'inquiète pas.. "

Dit-il d'une voix troublée et légèrement rauque, due a son bas ventre qui voulait se réveillé mais que lui se forçait a ce qu'il ne se lève pas.
Si cela arrivait, il ne serait plus regarder Vincent dans les yeux ni même le croisé tout court. Non, il ne voulait pas montrer la faiblesse qui venait d'apparaitre tout ça a cause de Vincent, cet être qui l'envoutait déjà tant.

Sa tête tournait sous sa main, il n'en pouvait vraiment plus. Il allait céder dans pas longtemps si ça continuait comme ça. Il fut surprit par sa question, pourquoi ça le gênerait alors que l'appartement ne comptait que des gays ? Et de plus, il ne serait pas venu ici si lui ne l'était pas. Il sourit légèrement.

" - Je.. Je suis gay aussi, c'est un immeuble pour les gays... Je ne vois pas pourquoi je serai venu ici si j'étais hétéro . " Dit-il en souriant légèrement.

" - Vincent... Pourrais-tu te relevé ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Jeu 29 Juil - 11:12

Il allait certainement trop vite, c’était même sûr, mais il ne pouvait s’en empêcher, son colocataire, Zack, avait quelque chose qui l’attirait. Il avait des lèvres sensuelles qu’il voulait embrasser, une musculature dure et fibreuse si bien dessinée qu’il désirait si blottir et une peau qui respirait la force et la virilité qu’il aurait aimé caresser. Mais voilà tout cela était purement physique, il avait envie de cet homme et d’ailleurs tout son corps le montrait, une poussée de chaleur l’envahissait et son entre jambe se réveillait. Cependant où était l’amour ? Vincent n’était pas du genre à coucher avec un homme sans sentiment, mais là il en avait tellement envi. Etait ce un manque ou ce que l’on appelait un coup de foudre ?

Son corps n’était pas le seul à réagir, le professeur pouvait sentir quelque chose durcir contre sa cuisse et ce n’était pas à lui. Vincent écoutait son colocataire lui parler tout en regardant ses lèvres. Soudain il n’y tint plus et peut être parce que Zack venait de lui apprendre qu’il était gay, il l’embrassa. Sa langue se fit entreprenant, cherchant un passage pour trouver une compagne qu’elle caressa, dansant longuement avec tendresse avant de la laisser pour rompre le baiser.

« Tu es certain de vouloir que je me relève ? Je sens ton sexe durcir. »

Il frotta un instant son bassin à celui de Zack, avant de s’apercevoir que ce dernier était gêné. Qu’avait-il fait ? Encore jamais il s’était comporté de la sorte. Il écarquilla les yeux avant de se relever rapidement. Vincent ne savait plus vraiment où se mettre, il avait soudainement honte de ses paroles et de ses gestes. L’homme devait le prendre pour un pervers, un mec facile qui couche avec le premier venu.

« Heu pardon… Je suis désolé… Je… enfin… ne crois pas que je suis quelqu’un de facile… c’est la première fois que je comporte ainsi… pardon… je t’ai mis dans l’embarras… » Avait-il dit en bafouillant. « Je vais ranger ça dans ma chambre... »

Il attrapa le premier carton qui passait par là avant de se diriger dans sa chambre refermant la porte derrière lui, mais sans la verrouiller. Il déposa son carton sur son bureau et se laissa tomber sur le lit en repensant à tout ça, et plus il y pensait, plus il sentait cette chaleur, une brûlure qui remontait dans son membre. Il avait pas le choix il devait se soulager et seul, ça l’attristait un peu car cela faisait si longtemps maintenant que personne l’avait touché, l’avait caressé et lui avait donné du plaisir. Il s’allongea sur son lit, tournant le dos a la porte, dégrafa son pantalon et plongea sa main dans son boxer. Il commença à se caresser et très vite des gémissements sortirent de sa bouche. Il dut alors les étouffer avec un oreiller pour pas que Zack les entendent, mais peut être qu’il était trop tard, qu’il avait entendu les premiers qui était la preuve qu’il était bon de se caresser.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Ven 30 Juil - 18:12

Son corps bouillonnait sans qu'il puisse faire quelque chose, Zack était entrain de perdre la tête sous le trop plein de plaisir.
Il n'était pas du genre a se laisser faire, mais son corps voulait tout autre chose que sa tête, son corps réagissait sans qu'il puisse faire quelque chose, c'était très embarrassant.

Il n'avait pas pu tenir plus longtemps en essayant de calmer sa virilité qui voulait se dresser du au plaisir qu'elle avait quand le corps de Vincent était contre elle, il était gêner mais tellement exciter...
Ça faisait un bout de temps que personne ne l'avait toucher, malgré toutes les propositions il les avait toutes refuser et se calmait tout seul le soir en rentrant dans son ancien appartement. Mais là, son colocataire était plus que désirable et de plus, sa peau était douce.
Des frissons parcouraient son corps, il retenait limite sa respiration pour ne pas soupirer de plaisir.
Soudain, les lèvres de Vincent se déposèrent sur les siennes, s'en était trop, il répondit ardemment au baisé, mêlant sa langue a la sienne dans un ballet langoureux. Un soupire de plaisir prisa le silence ou seul le bruit de leurs bouches régnait. Il en avait envie maintenant, son sexe était un peu plus gros que tout a l'heure.
Il fut surprit quand Vincent lui fit la remarque que son sexe avait encore plus grossit. Comment devait-il faire ? Continuer ce plaisir tant attendu ou tout stopper ? Ses joues étaient rosies de plaisir et aussi de gêne, il ne savait plus trop quoi faire.

Son corps se cambra au coup de bassin de Vincent et un léger gémissement dépassa ses lèvres, il le regarda et arqua un sourcil quand celui-ci se leva et prit l'un de ses cartons. Il voulut lui répondre mais celui-ci était déjà dans sa chambre.

" - Att.. "

Soupire, ferme les yeux quelques secondes et les ré-ouvre en entendant des gémissements venir de la chambre.
Il se mordit la lèvre et se leva, étant toujours parterre. Il s'étira et hésita longuement avant d'aller silencieusement vers la chambre de Vincent, il l'ouvrit dans le plus grand calme, ne faisant pas de bruit .
Il rougit a la vue, se mordit la lèvre et s'avança sans un bruit vers le lit ou Vincent se masturbait, il se coucha dans son dos, collant sa virilité encore plus réveillé a cette vue et passa sa main sur son torse pour descendre et prendre la place avec sa main celle de Vincent.
Son souffle chaud venait caresser sa nuque tandis qu'il commençait de longs vas et viens sur la verge de Vincent avec sa main, il colla un peu plus son bassin au fessier de Vincent, lui montrant qu'il n'en avait plus qu'envie.
Il finit par murmurer contre son oreille.

" - Je ne suis pas non plus un gars facile... Mais t'avoir eu contre moi, quand tu m'as embrassé pour ensuite me donner ce coup de bassin, toute ma gêne est partie pour n'avoir plus que ton corps en tête... Laisses moi te toucher... " Il embrassa sa nuque. " Tu ne m'as pas mit dans l'embarras, au contraire.. J'ai encore plus envie de toi, alors ne te masturbe pas tout seul Vincent... "

Accélère ses vas et viens avec sa main sur son sexe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Lun 2 Aoû - 8:36

Vincent n'avait pas remarqué la présence de son colocataire qui l'observait en train de se donner du plaisir. Il ne le sentit que lorsqu'il vînt le rejoindre sur le lit qui s'affaissa sous un nouveau poids. Il n'eut pas le temps de se retourner que Zack était collé à son dos, quelque chose de dur contre son bassin, une main qui avait remplacée la sienne pour le caresser. D'abord un hoquet de surprise sortit de sa bouche pour vite être remplacé par une sérénade de gémissements.

Zack ressentait la même chose, il le désirait lui aussi, il pouvait sentir son excitation, sa virilité durcit contre ses fesse. Vincent ne pouvait, ne voulait pas rester sans rien faire, être passif, recevoir sans donner. Il stoppa la main de son colocataire pour se retourner. Il échangea un regard remplit d'envi et de désir avec Zack avant de déposer un baiser sur ses lèvres. C'est dans un ballet qu'il commença à caresser sa langue avec la sienne devenant plus passionné à chaque seconde qui passait pour le laisser presque sans souffle, haletant pour essayé de reprendre une respiration normale.

Vincent se recula pour se déshabiller sans lâcher Zack des yeux puis il revînt se coller à lui et le tourna pour qu'il soit allongé sur le dos. Ses mains se faufilèrent sous le haut de son colocataire, elles lui caressèrent le torse en remontant petit à petit le vêtement qu'il portait pour le lui enlever. Vincent admira se torse musclé qu'il avait sous lui. Il était comme il l'avait imaginé, dure, ferme, emprunt de virilité qu'il couvrit de caresse rejoint rapidement par des baisers.

Plus besoin de mots pour s'exprimer, les regards, les caresses et les baisers exprimaient toutes leurs envies, tous leur désirs. Vincent dévorait de baiser le torse de Zack et quand il arriva au niveau de sa ceinture, c'est sans résister qu'il la défit pour faire glisser le pantalon suivit du boxer qui libera son sexe se dressant fièrement devant Vincent. Le professeur se mordit la lèvre en voyant cela puis il se pencha pour embrasser le gland. Il sortit sa langue et commença à le lécher avant de le prendre en bouche et de sucer le membre sur toute sa longueur. D'abord lentement, en prenant son temps, puis de plus en plus vite et longuement. Il le lâcha au bout de quelques minutes pour revenir sur ses lèvres et l'embrasser.

"Touche moi Zack, fais moi l'amour..." souffla-t-il d'une voix sensuellement et terriblement excité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Sam 13 Nov - 3:55

Zack le regardait prendre du plaisir sous ses yeux, c'était pire qu'une torture. Tout son corps était en éveil rien qu'à le voir, il se remémorait déjà ce baisé fougueux qu'ils venaient d'avoir et son coup de hanches fait par Vincent sur lui.
Son corps entier en frissonnait. Il s'était vite collé a lui, ne pouvant plus se retenir. Non, Vincent lui avait déjà fait perdre la tête.

Il le voulait là, maintenant. Ne faire plus qu'un avec son colocataire. Il le masturbait sans retenue, ayant mit sa main a la place de Vincent. C'était déjà trop, il frottait doucement sa verge dur a travers son pantalon contre le fessier de Vincent. Plus, il voulait plus.

Il ne fut pas surprit quand Vincent prit les rennes, ça lui plaisait énormément. Se sentir sous cet homme qui lui volait peu a peu son cœur le rendait fou. Il reprit la danse de sa langue qu'ils avaient eu aussi tout a l'heure, ses mains parcourait le dos de Vincent, gémissant déjà entre leurs bouches.

Il profita de la vue quand Vincent se déshabilla devant lui, il s'en mordait la lèvre a en saigner limite.
Il frissonna sous ses doigts, combien de temps n'avait-il pas été touché comme ça ? Depuis longtemps, mais Vincent était bien expert, il se laissait aller sous lui. Sa respiration était saccadée et courte, le plaisir le submergeait déjà. Il releva légèrement le buste pour l'aider a enlever son tee shirt, il sourit en coin et le regarda faire.
Son corps se cambra quand il posa ses lèvres sur sa peau, sa peau frissonnait comme jamais. Plus... Il en voulait plus.

Ses mains se perdaient dans sa longue chevelure tandis qu'il descendait un peu plus sur son torse, Zack avait les yeux fermés et sa lèvre était torturé par ses dents qui la mordait un peu plus. C'était déjà si bon...
Il lâcha un hoquet de plaisir quand Vincent vient lui suçoter le gland .

" - Haaan... Vincent ! "

Dingue, il devenait littéralement dingue de désir. Il rouvrit les yeux quand Vincent lâcha son sexe, lui arrachant un grognement de frustration qu'il oubli vite quand il lui prononça ces mots.Il passa ses mains sur les joues de Vincent et répondu tendrement a son baisé.

" - Bien sûr mmh... "

Il échangea les positions, se mettant sur lui et lui dévorant le cou de baisé, caressant en même temps son sexe d'une main, tandis que l'autre lui écartait les cuisses tout en les lui caressant.
Il humidifia ses doigts et fit pénétré l'un d'eux en Vincent. Le voir soumit, son corps déjà en sueur l'excitait fortement, son sexe en devenait douloureux tellement celui-ci grossissait un peu plus sous cette vue magnifique de son amant en plein plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Mar 7 Déc - 14:26

C’était la première fois qu’il agissait ainsi. Sauter dessus sur un homme qu’il ne connaissait pas, les caresser l’embrasser, il devait être devenu fou pour agir ainsi, fou de son colocataire qui répondait au pulsion de Vincent. Il sentait ses muscle tendu sous lui, son sexe dure et gonfler dans sa bouche, la chaleur moite de son corps transpirant. Il entendait également sa respiration devenir de plus en plus irrégulière ainsi que les battements de son cœur s’affoler sous le plaisir accorder. Il savait que Zack aimait cela, son corps tout entier le lui disait en se tordant sous le sien, sa gorge le lui faisait comprendre en sortant des sons si érotiques.

Il désirait donner plus à cet homme qu’il ne connaissait pas encore, mais ils avaient tout le temps pour cela. Il voulait s’offrir à lui, qu’il jouisse de son corps comme lui avait apprécier le sien.

Ils échangèrent leur place, Vincent se retrouvant allongé dos au lit son colocataire au dessus le couvrant de baiser brûlant qui le faisait frissonner et gémir de plaisir. Ses mains caressaient le dos de Zack avant de finir par le griffer, enfonçant ses ongle dans la peau en sentant quelque chose entrer en lui. C’était les doigts de son amant. Ils allaient et venaient à leur gré à l’intérieur de lui, caressaient les parois chaudes qui petit à petit à s’humidifiait, se dilatait et se détendait sous leur passage.

Au début c’était un peu douloureux, mais au final il prenait toujours du plaisir. En plus Zack se débrouillait admirablement bien, les amants qui l’avaient connu devaient regretter de l’avoir laissé partir. Il avait tout pour plaire, un corps sublime si bien dessiné à la musculature dure et fibreuse, en visage à vous faire fondre et il était monté comme un dieu. Ce n’était pas un joli garçon, c’était un canon dont la peau respirait force et virilité.

Vincent passa une main entre leur deux corps pour caresser le sexe de son amant. Il sentit un membre dur sur le point d’explosé et qui avait besoin d’être soulagé. Il prit alors le visage de Zack et l’embrassa fiévreusement tandis que ses jambes se refermaient autour de la taille de l’homme l’invitant à aller plus loin.

« Si ton érection est trop forte, je suis prêt. Tu peux venir. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Mer 9 Mar - 17:11

Zack profitait du corps offert par son amant. Tout était flou autour d’eux, Zack ne voyait plus que son colocataire gémir sous ses doigts. Son entre était si lisse et tendre, l’invitant a toujours plus,
l’invitant a faire de Vincent sien. Ca faisait bien longtemps qu’il n’avait plus ressentit ça, autant de passion qui arrivait en un tour a enflammer son corps entier. De plus, Vincent était magnifique. Il n’y avait pas d’autre adjectif qui le qualifiait autant mieux. Non.

Ses doigts allaient et venaient en son colocataire que Zack regardait se tordre sous lui, il aimait tellement la vue qu’il aurait voulu que le temps s’arrête et que son corps soit moins enflammer pour faire autant mal.
Mais qu’est-ce qui les empêchaient de recommencer encore et encore quand l’envie serait présente ? Ils avaient maintenant tout le temps et l’intimité possible.

La voix brulante de son amant résonna en échos dans sa tête, cette voix douce mais tellement érotique qui l’encourageait a aller plus loin…
Comment résister quand on l’entend et qu’on est prêt a exploser de
l’intérieur ?

Zack regardait Vincent l’invitant, de plus en plus tenter…
Il ne tient plus et vient prendre les lèvres de Vincent tout en glissant ses doigts a l’extérieur de ses parois humides. Son sexe tendu ne demandait qu’à être emprisonner par cette humidité et chaleureuse entrer qui l’invitait. Il prit son propre sexe en main et le fit glisser doucement son amant, le tenant d’une main par la hanche. Il mordit doucement la lèvre de Vincent pour retenir se profond gémissement qui voulait que sortir de sa bouche.

Son sexe glissait d’une telle facilité en lui qu’il en
aurait été étonner si ce moment n’était pas le sien. Il entrait doucement, pour ne pas brusquer et faire de mal a son partenaire tout en l’embrassant fiévreusement.

Une fois son sexe rentré au plus profond , il fit le mouvement inverse, ressortant pour ré entrer un peu plus profondément, gémissant contre ses lèvres. C’était un moment si savoureux, qu’il n’avait jamais encore ressentit de toute sa vie. Tout autour de lui était le paradis du plaisir. Son cœur battait a tout rompre, son souffle était haletant contre la bouche de son amant qui devait surement être dans le même état que lui.

« - Nnh… Vincent tu es si étroit han.. Et si bon ! »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Ven 18 Mar - 18:03

Enfin Zack était entré en lui, il ne faisait maintenant qu’un, et malgré que Vincent ne connaissait rien de ce beau brun, pourtant, il ressentait tout de même un plaisir intense que personne jusqu’à aujourd’hui n’avait réussi à lui donner. Toute fois, malgré ce plaisir il avait envi, lui aussi de dominer, de donner à Zack et de ne pas faire que prendre. Alors d’un habile coup de bassin il retourna la situation et se retrouva au dessus de Zack empaler sur son membre qui le remplissait totalement.

Il le regarda tout en ondulant sur lui. Non d’une pipe, il était encore plus beau pendant l’acte! Ses cheveux fauves et noires coiffés en bataille balançaient à chacun de ses mouvements. Et ses yeux… ses yeux bleus ensorceleurs, qui le scrutaient avec bien trop d’intensité… Ah ! Il avait bien fait de se glisser avec cet homme dans son lit et de mordre à belles-dents le plaisir qui s’offrait à eux.

Il fallait à Vincent encore plus de contact avec cet homme, alors il commença à lui caresse son torse et lui couvrit sa bouche de ses lèvres chaudes et exigeante dans un baiser fiévreux et passionner, partageant leur haleine tandis que leur langue se caressait mutuellement. L’intensité de leur baiser lui faisait tourner la tête et pourtant il ne pouvait pas en resté là. Il ne voulait pas. Il finit par abandonner les lèvres de son amant pour trace un chemin humide jusque dans son cou où il trouva un endroit à mordiller et suçoter.

La peau de Zack était douce et salée à cause de la sueur qu’il dégageait, mais cela ne gênait nullement le professeur qui la savourait en poursuivant ses mouvements de bassin, jusqu’à ce que la tentation soit trop forte. Il ne pu retenir une de ses mains glisser sur son propre membre qui réclamait qu’on le soulage de caresse. Il invita son amant à le suivre dans sa masturbation en lui guidant une main jusqu’à son sexe.

Il accéléra les mouvements des leurs mains et de son bassin et quand il franchit les limites de son endurance, il jouit si violement qu’il hurla, la tête rejetée en arrière, tremblant sous les vagues successives de plaisir qui se fracassaient en lui. Il s’accorda quelques secondes pour reprendre son souffle, avant de prendre la main de son colocataire et de la porter à ses lèvres. Il glissa sa langue le long de ses doigts, effleurant la chaire de ses dents et recueillant le sperme qui était dessus. Il les suça l’un après l’autre, lentement. Puis il alla capturer ses lèvres. Ce n’était pas un baiser passionné auquel il l’avait habituée, celui-ci était plus lent, plus suave, et très doux. Aussi légères qu’un papillon, ses lèvres butinaient la bouche de Zack en attendant que lui aussi atteigne l’orgasme. De toute sa vie, Vincent n’avait jamais connu un tel plaisir. Il alla enfouir son visage dans la tièdeur du cou de Zack.

« C’était divinement bon Zack… Pour rien au monde je regrette de t’avoir sauter dessus dès que tu à franchit la porte d’entrée de cette appartement. Si c’était à refaire, je le referai ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Jeu 2 Juin - 12:00

Plus rien ne pouvait les déranger à partir de ce moment, ils étaient dans leur propre petit monde qu'il venait de se crées a eux seuls.

Son bassin s'entrechoquait à un rythme lent mais tellement sensuel, sa verge entrait et ressortait, laissant place à des bruits vraiment pas catholiques, mais tout était tellement bon qu'il ne pouvait plus s'arrêter. Entendre Vincent gémir sous lui, lui donnait l'envie de le faire monter plus loin que le 7ème ciel si ça avait été possible.

La possession fut changée, laissant alors une vue plus que jouissante à Zack. Il baissa son regard vers son sexe qui se glissait entre les parois de Vincent, c'était tellement envoutant, son sexe grossit encore plus. Il gémissait sans plus savoir se retenir, le plaisir était à son comble.

Il s'amusa à caresser son corps, tout en le regardant prendre du plaisir, son visage déformé sous le plaisir était tellement érotique... Il souhaitait que lui seul puisse avoir cette vue à présent, il serait tellement jaloux si d'autres parvenait à voir cette facette du professeur. Il deviendrait fou à coup sur !

Alors que lui aussi glissait ses doigts sur le sexe dressé de Vincent, il fit quelques pressions et donna le même rythme que leurs bassins. Tout était flou du aux plaisir qui laissait un voile transparent devant ses yeux, regardant ce colocataire qui l'envoutait.

Vincent atteignit l'orgasme, donnant une vue à faire jouir une none. Il ne tarda pas à le suivre, se déversant dans un jet bien puissant qui alla taper sur la prostate de son amant. Zack avait sa tête enfoncée dans le coussin, les yeux fermés et se mordant la lèvre, gémissant à en perdre la voix.

Vincent était si sensuel et érotique, lèchant ses doigts de cette manière. Il l'aurait bien reprit tout de suite si son corps n'était pas aussi épuisé par cette journée et cet acte sexuel.
Il lâcha un soupire de bien être quand leurs lèvres se rencontrèrent une fois de plus, mais dans un baisé plus doux, plus suave... Tout était vraiment trop bon, Zack passa ses mains dans ses cheveux, les caressant, jouant avec.

Il sourit à la phrase de Vincent, le serra encore plus contre lui et caressa d'une de ses mains le dos.

" - Je ne regrette pas non plus de m'être laisser aller à cette invitation... Tu es tellement bien, parfait limite à mes yeux. Personne ne m'avais fait monter aussi loin jusqu'à aujourd'hui... "

Il embrassa son épaule tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Jeu 9 Juin - 20:10

Vincent était là, toujours sur son amant à sourire bêtement, heureux que ce dernier non plus ne regrettait pas et bien plus qu’il avait aimé le prendre lui, un inconnu encore, mais ça Zack ne pouvait pas le voir, car le professeur avait tournée la tête. Il n’avait pas envi de se redresser et de libérer le sexe qui était encore coincé entre ses fesses. Il savait qu’au moment ou il le quiterait, la semence chaude qu’il avait libérée partirait elle aussi.

« Laisse moi rester encore un moment comme ça. J’ai l’impression que mon corps s’accorde avec le tien pour ne faire qu’un, tu me remplis parfaitement. Je n’ai jamais ressentit ça avec quelqu’un d’autre. »

Vincent soupira d’un air tellement satisfait et comblé puis il se redressa, quittant les bras qui l’enlaçait, mais ayant retrouver la force de bouger. Le corps de Zack brillait de transpiration. Leur passion les avait rendu muâtes, humide et collant, leur corps dégageait cette odeur de sexe qui n’était pas pour lui déplaire. Lentement il passa une main sur le torse de Zack, il était si musclé, si beau, tout chez lui était un appel à la luxure et au sexe.

« Ca doit être ça qu’on appel le destin. On était sans doute destiné à vivre ensemble. »

Il eut un petit sourire puis un petit rire nerveux avant de continuer de lui parler.

« Qu’est ce que tu doit penser de moi… Sans doute que je suis le genre d’homme à me jeter dans les bras du premier venu, mais en fait c’est la première fois que je fais ça. Habituellement je prends le temps de connaître une personne avant de glisser au lit avec elle. Mais avec toi, si c’était à refaire, je le referai sans réfléchir. Cependant, j’ai envi aussi de mieux te connaître. »

Il libéra le sexe de Zack et tout en se retirant il laissa un gémissement s’échapper des ses lèvres. Il s’allongea contre cet homme et ne se priva pas de continuer de le câliner en laissant glisser ses doigts sur son torse. Il n’arrivait pas à s’en empêcher, il fallait qu’il le touche, qu’il sente que celui qui se tenait près de lui, si beau, si fort, était bien réel.

« Parle moi un peu de toi Zack, de ta famille, de ton travail, se que tu aimes et déteste dans la vie. Dis moi qui tu es. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Mer 24 Aoû - 16:05

Zack ne savait pas si c'était la réalité ou bien encore un rêve qui lui jouait des tours... Mais il espérait au plus profond de son cœur que ce bel inconnu à qui il avait offert une partie de lui ne s'échapperait pas ou viendrait à disparaitre...

Ses doigts se baladait comme un effleurement sur le dos du professeur, il écoutait leurs souffles encore quelque peu saccadés, a vrai dire, combien de temps n'avait-il plus entendu ça ?

Après Yoru, oui il avait quand même coucher avec d'autres hommes... Mais ça semblait si lointain. Si loin qu'il ne se souvenait plus des visages de ces hommes. Ou il ne voulait plus s'en souvenir ? Car ceux-ci n'en avaient eu qu'après son corps et une fois qu'ils eurent ce qu'ils voulaient, ils l'ont lâchement abandonnés.

Mais là, il pouvait qualifié ce moment comme parfait. Oui, il était idéaliste depuis son jeune âge , et là il croyait enfin avoir trouver son idéal, son idylle.

" - Moi non plus je n'ai jamais rien ressentit de tel... C'était parfait, j'en ai encore le tournis " Il émit un petit rire avec sa phrase. Tout était parfait, oui...

Il le regarda bouger, il avait un corps divin, un magnifique visage... Et apparemment une bonne personnalité. Que demander de plus ? Rien... Il ne demandait rien a part peut être que cet homme reste à ses cotés et ne le quitte pas lâchement comme les autres.

A sa main, il frémit et ferma les yeux. Il esquissa un petit sourire à sa phrase. Le destin ? Qui sait, peut être que celui-ci en avait finit avec Zack et voulait bien qu'il ait un temps soit peu de bonheur.

Il le regardait parler, et étudiait les sentiments qui traversaient le visage de ce professeur. On aurait dit qu'il était nerveux, il parlait pas doucement non plus... Un peu vite. Oui, il était nerveux et bizarrement, Zack trouva ça mignon. " cute "

Il passa une main encore muâtes sur sa joue et lui sourit tendrement, il se redressa un peu et l'embrassa doucement.

" - Je ne te juge pas Vincent, si on part de là... Je suis autant fautif que toi à avoir coucher avec toi dés la première rencontre ... Mais je ne le regrette pas, non jamais je ne le regretterai. Je n'ai pas pu contrôler mon attirance pour toi, et crois moi ça fait bien longtemps que je n'ai pas ressentit ça pour quelqu'un... "

Quand il libéra son sexe, Zack poussa lui aussi un petit gémissement. Il passa ses bras autour de ses épaules et ferma les yeux, frémissant à chaque effleurements de ses doigts sur sa peau.

La demande que Vincent venait de lui dire, il ne savait pas si il devait répondre... Mentir ou dire la vérité ?

" - Mmh comment dire ? Je n'aime pas vraiment parler de moi, et surtout pas de ma famille... C'est un sujet très sensible pour moi. Mais... Je veux bien t'en dire une partie. "

Il ferma les yeux un peu plus fort, un faible sourire vient se nicher sur ses lèvres en repensant à sa mère, sa sœur et ... Yoru. Il retenu ses larmes.

" - A l'époque... Je n'avais pas beaucoup d'argent... Mmh je pense même que j'en avais pas du tout. Ma mère avait été embaucher dans une riche famille, et ma petite sœur et moi nous l'aidions dans le ménage, enfin tout ce qu'il y avait a faire... Ma mère avec le temps était de plus en plus faible, mais elle tenait le coup tu sais ? Elle était si forte comme femme... De plus , ma petite soeur était beaucoup trop petite pour tout faire... Et mon " maître " était le pire des salauds. C'était un homme tellement détestable, rien qu'en voyant son physique tu fuyais. Il avait un fils... Deux ans plus jeune que moi.. Yoru. Il était tellement le contraire de son père et de tout ces bourgeois qui te regardent de haut quand tu n'as pas d'argent... Mais lui n'était pas comme ça. "

Une larme discrète coula silencieusement sur sa joue.

" - Au fil du temps, tu sais j'ai finit par l'aimer... Jusqu'à en mourir, a tout abandonner pour lui... Et pour les deux seules femmes de ma vie. J'avais 17ans... Et c'était un soir ou je venais de finir de nettoyer le hall, pour te dire je m'étais tellement dépêcher pour pouvoir parler avec Yoru... J'aimais tant sa joie de vivre et sa bonté, tout lui inspirait la confiance.. " Il soupira doucement, essayant de calmer les larmes menaçantes de coulées. " Ce soir là, le maître était sortit à une soirée, ou je ne sais plus... Et tout a été tellement vite ! Je n'avais même pas le temps de réaliser, que j'étais dans le lit de Yoru et nous nous embrassions. On l'a fait et là... Son père est rentrer dans sa chambre... " Il passa un doigt sur la " croix " sur sa joue en cicatrice. " La cicatrice sur mon visage... C'est lui qui me l'a faite en m'ayant surprit avec son fils. Je me suis évanoui sous la douleur, mais j'avais tellement peur pour ce qui allait arriver a Yoru..
Je suis rester plus d'un mois à l'hôpital, et je peux te dire que tu deviendrais fou avec cette... Odeur. Le jour de ma sortie, ma mère, ma sœur et lui m'attendait devant l'hôpital. Ils étaient tellement beaux, rayonnants... " Laisse une autre larme coulée " Mais le pire jour de ma vie arriva... Quand... Quand je , j'ai vu ce.. Trame foncé su-su-sur eux... Je, désolé je ne serai pas continuer.. Tu me découvriras avec le temps... "

Il essuya doucement ses larmes. A chaque fois qu'il pensait à eux, les larmes coulaient a flo. Ils lui manquaient tellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   Dim 4 Sep - 18:44

Vincent fut rassuré par les paroles de son colocataire. Il ne pensait pas qu’il se jetait dans les bras du premier venu et prenait aussi la responsabilité de ce qui venait de se passer. C’était très rassurant qui le lui dise et le lui montre par un baiser auquel le professeur répondit avec tendresse avant de se rallonger auprès de lui. Il se sentait frissonné de plaisir la ou les doigts de Zack passait et il vint se blottir un peu plus contre lui pour écouté son histoire.

Une bien triste histoire. Le cœur de Vincent c’était serré en écoutant le passé de son amant. Il partageait ça peine et cherchait comment apaiser le cœur et la douleur de Zack dont les larmes coulaient. Il se sentait aussi mal à l’aise de lui avoir demandé de lui parler de lui, d’avoir fait remonter tous ses souvenirs douloureux à la surface. Vincent se redressa, et du bout des doigts il essuya les larmes de Zack. Il le regardait et dans ses yeux se lisait toute la peine qu’il ressentait pour ce qu’avait vécu cet homme.

« Pardonne-moi Zack. Je ne pensais pas que ton passé avait été si douloureux. Je n’aurai pas du te demandé de me raconter tout ça, je suis désolé. »

N’ayant pas beaucoup de moyen de se faire pardonner et de faire oublier à Zack sa peine avec des mots, il décida d’utiliser les gestes et son corps. Du bout la langue il recueilli les larmes restante au gout salé, puis il embrassa tendrement cet homme. Dans se baiser, il se jura secrètement de ne jamais l’abandonner quoique devienne leur relation, que se soit de l’amour ou de l’amitié il resterait toujours la pour lui.

Il revint se placer à califourchon sur lui et du bout des lèvres il déposait des baisers sur le torse de Zack. Vincent embrassait plus particulièrement la partie ou se situait le cœur comme pour le guérir du malheur qu’il avait connu. Il se redressa par la suite et tira Zack pour qu’il soit assis lui aussi. Vincent passa ses bras autour du cou de l’homme et noua ses jambes autour de la taille de ce dernier.

« Je te promets de ne plus aborder ton passé Zack à moins que tu n’aies envi d’en parler avec moi. Je n’ai pas la prétention de pouvoir effacer tes mauvais souvenirs, mais tant que nous habiterons sous le même toit, je ferais en sorte que les moments que nous partagerons seront meilleurs. »

Il scella cette promesse par un baiser qui enflamma de nouveau son corps. Le désir de, de nouveau appartenir à Zack renaissait en lui et se manifestait vers son bas ventre par une belle érection.

« Hum… Huston, je crois que nous avons un problème... » Annonça-t-il avec un petit sourire et sur un ton de plaisanterie.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Allons nous nous entendre?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allons nous nous entendre?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
69 rue du gaie :: LES ETAGES :: 3ème étage :: Appartement 36 :: Salle de séjour-
Sauter vers: